When Rights Go Wrong

La culture
Aborigène en Australie à travers la peinture, les légendes, la vie de tous les jours

When Rights Go Wrong

Messagepar Utnapishtim » Lun 07 Juil 2014, 10:33

Un article très intéressant sur les dissensions entre aborigènes, avec pour motif premier le partage des subventions octroyées par les compagnies minières.
Il est un peu trop long pour que je vous le copie-colle en entier, vous pouvez le lire sur ce lien (et vous aurez droit aux belles photos d'Arnhem Land en prime) :

http://media.news.com.au/nnd/captivate/north-east-arnhem-land/#


Pour ceux qui ne liraient pas l'anglais, je résume rapidement : en 2011, suite à de laborieuses négociations, la compagnie minière Rio Tinto qui exploite la péninsule de Gove en Arnhem Land a accepté de revoir sa politique de contrepartie financière aux communautés aborigènes (les clans Galpu, Gumatj et Rirratjingu) dont elle exploite les terres.
L'idée était, plutôt que d'accorder une grosse subvention massive en une seule fois, de diffuser l'argent petit à petit chaque année pour aider le développement des communautés aborigènes et les sortir de la situation "d'assistées" dans laquelle elles se trouvaient.
Vous vous en souvenez peut-être : l'accord avait été signé en grandes pompes en juin 2011, avec la présence des différents chefs de clan et de la première ministre australienne Julia Gillard. Beaucoup de personnes présentaient cette signature comme une victoire, le début d'une nouvelle ère de justice et d'égalité retrouvée pour les clans concernés (et pour les aborigènes en général).

Quelques mois plus tard, le clan Rirratjingu s'estime avoir été roulé : on leur avait annoncé que les accords prévoiraient un partage équitable de l'argent, à 50/50, entre les clans Gumatj et Rirratjingu... mais il s'avère que le clan Gumatj reçoit la majorité des fonds, à hauteur de 75%, l'autre clan recevant le reste. Cela s'expliquerait par le fait que le Northern Land Council, un organisme supposé représenter les aborigènes et ayant servi d'intermédiaire entre Rio Tinto et les chefs de clan lors des négociations, serait dirigé par des membres du clan Gumatj et que ces derniers auraient cherché à capter les fonds pour leur propre clan - au détriment des autres.

S'en suit une longue bataille à base d'arguments juridiques et de jeux stratégiques pour étouffer son adversaire et alimenter les discordes...


Si la question aborigène vous intéresse, vraiment : lisez -le, il vaut mille fois le coup d’œil. L'article n'est bien entendu pas objectif à 100% puisqu'il se place du point de vue Rirratjingu, mais à la limite, ce n'est pas plus important. Il permet surtout de réaliser à quel point la situation là-bas est un vrai sac de nœud, rien n'est tout blanc ni tout noir ; et comment les dissensions entre les clans aborigènes (et parfois même au sein d'un même clan) n'aident pas à améliorer les choses qui ne sont déjà pas simples à la base... :-/

(Au passage, les connaisseurs reconnaîtront quelques têtes connues qu'on a pu voir dans le DVD The Djungguwan of Northeast Arnhem Land.)
Modifié en dernier par Utnapishtim le Lun 07 Juil 2014, 10:34, modifié 1 fois.
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1549
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Publicité

Retourner vers Culture Aborigène en Australie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités