Quelques nouvelles D'Arnhem

La culture
Aborigène en Australie à travers la peinture, les légendes, la vie de tous les jours

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Ahaw » Sam 30 Nov 2013, 10:25

C'est étrange la problématique dans laquelle ils se retrouvent quand même... et nous aussi par la même occasion, mais nous on a eu le temps de s'y habituer, ça fait quelques siècles qu'on évolue en ce sens.
[hors-sujet ON]
Vous connaissez le dicton sur la grenouille et l'eau bouillante ?
Si on plonge la grenouille dans de l'eau tiède, elle va s'y sentir bien... si on chauffe l'eau, elle va s'y sentir mieux, puis ce sera un peu inconfortable mais elle s'habituera, et à la fin elle aura bouilli vivante !
Si par contre on la plonge directement dans l'eau bouillante, elle va s'en échapper d'un bond !
[hors-sujet OFF]

On perd notre liberté au profit d'un confort qui va à l'encontre de notre santé mentale et physique (et celle de la planète)... puis on se plaint lorsqu'on nous enlève ce confort.
Quand on est dans le coton, on s'endort sur nos lauriers et on sombre dans les abîmes du consumérisme... peut-être que la fermeture de cette usine sera le coup de pied au Q qui va en réveiller certains !
Il n'y a pas si longtemps, les Aborigènes vivaient de façon semi-nomade, sans maison dure, sans argent, sans super-marchés, sans smartphones, sans 4x4, sans fusils... et apparemment ils vivaient mieux qu'aujourd'hui !
D'un côté ils se plaignent d'être la 5e roue du carrosse du gouvernement australien, ils se plaignent du "sit down money", et de "l'intervention"... de l'autre ils se plaignent de l'opposé !

Il y a 2 ans, j'avais essayé de me mêler au combat des Yindjibarndi contre le Fortescue Metal Group.
Et puis je me suis rendu compte du sac de nœuds impressionnant dans lequel ils se trouvent de nos jours !!!
Ils ne sont pas unis, ça c'est pas nouveau. Et c'est leur faiblesse. Et les capitalistes qui lorgnent leurs terres savent exploiter cette faille.
Mais ce qui est impressionnant c'est toutes les échelles auxquelles ils sont désunis :
A l'échelle de l'Australie bien sûr, car les "Aborigènes" ne sont pas une mais plusieurs centaines de nations !
A l'échelle de chaque nation/tribu.
A l'échelle de chaque clan.
Et même à l'échelle de chaque individu !
C'est à chacun d'eux de se regarder dans le miroir et de savoir exactement ce qu'ils veulent (la pilule rouge ou la pilule bleue ?) et quel prix ils sont prêt à payer pour l'obtenir (ou pas).

Image
Modifié en dernier par Ahaw le Sam 30 Nov 2013, 10:28, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 43
Genre: Homme

Publicité

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Utnapishtim » Dim 01 Déc 2013, 12:03

kurungai a écrit:Je ne veux pas être pessimiste mais à voir l'état des communautés j'ai vraiment peur que ce soit impossible, ils sont pour les 3/4 devenus dépendant des supermarchés et des missionnaires qui leur apportent argent drogue alcool et nourriture...

Je comprend mieux, merci pour tes explications. Que du joyeux en perspective, quoi ! :triste1:

Ahaw a écrit:Il n'y a pas si longtemps, les Aborigènes vivaient de façon semi-nomade, sans maison dure, sans argent, sans super-marchés, sans smartphones, sans 4x4, sans fusils... et apparemment ils vivaient mieux qu'aujourd'hui !

... Avec une mortalité effrayante (un enfant sur deux mourant avant d'avoir atteint ses 10 ans), une espérance de vie très basse (encore plus qu'elle ne l'est aujourd'hui, c'est dire, parce que les aborigènes ne vivent pas bien vieux... :-| ), une vie extrêmement rude où la famine, les épidémies, la guerre pouvaient faire des ravages (fléaux que la colonisation a remplacé par l'alcool, les drogues...).

Attention, je ne suis pas en train de dire que les Australiens ont eu raison de vouloir "civiliser" les aborigènes, ni que cette la "politique d'assimilation" a été bien faite (vu le mépris que les Australiens ont manifesté et manifestent encore vis à vis des blackfellows, vu les massacres, les viols, les générations volées et l'intégration actuelle catastrophique des aborigènes à la société australienne... il faut être crétin pour le penser).
Je dis juste que comme rien n'est tout blanc ni tout noir, il n'est pas facile de répondre à la question : « Est-ce que les aborigènes vivaient mieux avant l'arrivée des colons sur le sol australien ? ». De la même façon qu'il n'est pas facile de déterminer si nos propres ancêtres chasseurs cueilleurs étaient plus heureux que nous-même de nos jours en France, on tombe vite dans les mythes du bon sauvage et du paradis originel.
.
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1549
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Ahaw » Dim 01 Déc 2013, 18:59

Il me semble qu'en revendiquant leur "aboriginalité", les Aborigènes contemporains mettent en avant leur fierté d'appartenir à ce(s) peuple(s) qui ont si bien su s'intégrer et s'adapter pendant des milliers d'années à la nature hostile qui les entoure.
Ce n'est pas simplement la couleur de leur peau ou leur langage qu'ils revendiquent, mais bien ce mode de vie aujourd'hui disparu.
Effectivement, la vie devait être bien plus rude, rudesse aujourd'hui gommée par le "confort à l'Occidental".
Mais si leur vie aujourd'hui est plus longue, n'est-elle pas toujours aussi rude à bien d'autres aspects ?
Pour atténuer la rudesse du quotidien et les récurrents face-à-faces avec la mort, les peuples dits "premiers" (les Aborigènes de jusqu'il y a 2 siècles ou nos ancêtres des cavernes par ici) ont élaboré un système de défense mental : les croyances, la spiritualité.
De nos jours, dans notre confort, ces mots n'ont sûrement pas la même puissance qu'ils peuvent avoir dans un environnement rude voire hostile.
Pour nous, "spiritualité" ça fait rêver... "croyances" ça fait voyager... (et effectivement on tombe alors vite dans les mythes du bon sauvage, voire le new-age)
Mais la mort, on la côtoie beaucoup moins souvent qu'eux (ceux qui vivaient "sauvagement"), à tel point que j'ai même des fois l'impression que beaucoup de nos contemporains se croient immortels et gaspillent leur vie en accumulant des futilités ou en perdant leur temps. (sont-ils plus heureux ? à vos copies, exam de philo ! :hehe: )
Modifié en dernier par Ahaw le Dim 01 Déc 2013, 19:02, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 43
Genre: Homme

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Nikolans » Lun 02 Déc 2013, 0:57

Utnapishtim a écrit:« Est-ce que les aborigènes vivaient mieux avant l'arrivée des colons sur le sol australien ? ». De la même façon qu'il n'est pas facile de déterminer si nos propres ancêtres chasseurs cueilleurs étaient plus heureux que nous-même de nos jours en France, on tombe vite dans les mythes du bon sauvage et du paradis originel.
.


Je crois qu'à vouloir faire souvent l'avocat du diable tu t'y perd ! Bien sûr que ce n'est jamais tout noir ou tout blanc. Il ne s'agit pas du mythe Rousseauiste de l'homme à l'état de nature.
Les aborigènes ont été vider de leur substance, de leur culture, ils vivaient avec des repères , mieux pas mieux ce n'est même pas la question du " progrès ", il s'agit d'un dénis d'une culture.
Nos ancêtres cueilleur chasseurs c'est nous, ce ne sont pas d'autres qui sont venus nous transformer !!!

La vie d'alcoolique est rude aussi et on vit pas plus vieux (je sais , ils sont pas tous alcoolique mais....).

Progrès et bonheur n'ont pas de liens, comment puis-je être plus heureux d'un potentiel futur progrès que je ne connais pas encore !

Est-ce que je vivais mieux avant internet ? En tout cas pas plus mal !!
Modifié en dernier par Nikolans le Lun 02 Déc 2013, 0:58, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nikolans
La langue bien déliée
La langue bien déliée
 
Messages: 281
Photos: 3
Enregistré le: Mar 30 Aoû 2011, 21:12
Genre: Homme

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Utnapishtim » Lun 02 Déc 2013, 9:17

Il n'y a pas de raison de s'énerver...

Je n'ai pas écrit que les aborigènes et leur culture n'avaient pas été traité avec mépris, déni et racisme depuis l'arrivée des colons australiens. Sûrement pas !Je n'ai pas dit non plus que tout était rose dans la situation actuelle des blackfellows et que ces ingrats devraient remercier les colons de leur avoir apporté les "bienfaits de la culture européenne". Jamais !

L'idée que j'avais en tête est simple, je ne l'ai peut-être pas assez bien expliqué. Si on avait l'occasion d'aller en Australie et de demander à diverses communautés aborigènes à travers tout le pays :
"Pensez vous vivre mieux que vos arrières grand-parents ? Si vous le pouviez, voudriez vous revenir à leur mode de vie ?"
je pense qu'on obtiendrait une grande variété de réponses (selon qu'on a affaire à un aborigène full ou half cast, selon qu'on est face à un jeune ou à un ancien, selon l'emplacement géographique et l'histoire de cette communauté...) mais que beaucoup n'iraient pas dans le sens du "C'était mieux avant".
C'est pour cette raison qu'annoncer catégoriquement, comme on le voit souvent, que les aborigènes vivaient mieux avant l'arrivée des occidentaux en Australie me semble un peu trop simpliste pour coller à la réalité. Alors que comme on l'a dit en long et en large dans ce topic, rien n'est jamais simple avec les aborigènes... :-/


Pour ce qui est de la question du progrès, comme l'a dit Ahaw c'est philosophique et on s'écarterait du thème du topic. Juste pour dire que oui, il n'y a pas de lien entre bonheur et "progrès" (qui est encore une notion facile a appréhender... faudrait définir ce qu'est le progrès, d'abord ! :aille: ), le bonheur est avant tout un état d'esprit. Mais j'ai tendance à penser qu'avoir une meilleur santé, une espérance de vie plus élevée, être libre de prendre son destin en main et de choisir où l'on va aller, qui on va aimer... ça y contribue pas mal !
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1549
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Ahaw » Lun 02 Déc 2013, 9:35

Utnapishtim a écrit:(...) le bonheur est avant tout un état d'esprit. Mais j'ai tendance à penser qu'avoir une meilleur santé, une espérance de vie plus élevée, être libre de prendre son destin en main et de choisir où l'on va aller, qui on va aimer... ça y contribue pas mal !


Oui, c'est ta pensée à toi, et par extension sûrement la pensée de beaucoup de nos concitoyens (dont je fais partie).
Mais cette pensée est inscrite dans un lieu et une époque... elle n'est pas universelle... et elle ne s'adapte pas forcément à des lieux, des temps et des mœurs à l'opposé des nôtres.
"Meilleure santé et espérance de vie plus élevée" : ça semble évident... mais regarde de plus près la conception des évènements qui "réduisent la vie" (maladies, blessures, accidents, assassinats...) chez les peuples premiers et chez les Aborigènes : ce n'est pas une fatalité pour eux, il y a une cause et cette cause ils peuvent (et doivent) l'identifier et la "punir". De plus, il y a la croyance en l'avant- et l'après- vie que nos petits effrontés d'athées (et de zététiciens ;) ) mettent en doute mais qui sont pour eux une certitude.
"Libre de prendre son destin en main et de choisir où l'on va aller, qui on va aimer" : j'imagine que tu parles du système des moities avec sa cohorte de droits et de devoirs ? Mais ce système est immuable pour eux (en tout cas dans leur traditions) et il est inconcevable d'y déroger. C'est quelque chose de "sacré" (dans le sens que cette règle plane bien au delà du jugement de chaque petit mortel). Celui/Celle qui y déroge s'expose au courroux de sa tribu (dans les faits) et de ses ancêtres et divinités (dans ses croyances, qui sont pour eux également des faits). Chacun des jeunes Aborigènes peut rêver de cette "liberté" Occidentale de choisir d'aimer qui on veut, de pouvoir prendre son destin en main (là encore, devoir de philo ?), etc... mais s'il franchis le cap et passe à l'acte, il/elle s'expose alors à ne plus jamais dormir tranquille sur ses deux oreilles. Et ce n'est pas à nous de remettre en question les moities et ce qu'elles impliquent, il me semble que le faire c'est dénigrer les fondements même de leurs cultures.
Modifié en dernier par Ahaw le Lun 02 Déc 2013, 13:17, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 43
Genre: Homme

Re: Quelques nouvelles D'Arnhem

Messagepar Nikolans » Lun 02 Déc 2013, 9:38

T'inquiète, je ne m’énerve pas après toi mais plutôt après la condition de vie des aborigènes et des démunis en général. Je trouve tes propos souvent pertinents.


Utnapishtim a écrit:"Pensez vous vivre mieux que vos arrières grand-parents ? Si vous le pouviez, voudriez vous revenir à leur mode de vie ?"


La question posée aujourd'hui amènerai trop de réponses subjectives....Si on me demandait aujourd'hui si j'aimerais revenir à une vie de nomade de nos ancêtres, je dirai non car je suis beaucoup top habitué à ma vie actuelle et ma vie serait même en péril !
Les choses vont trop vite parfois...
Avatar de l’utilisateur
Nikolans
La langue bien déliée
La langue bien déliée
 
Messages: 281
Photos: 3
Enregistré le: Mar 30 Aoû 2011, 21:12
Genre: Homme

Précédente

Retourner vers Culture Aborigène en Australie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités