Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Tout sur les rythmes.

Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Messagepar Utnapishtim » Mer 25 Jan 2012, 20:35

En ce moment, je fais une petite pause dans la méthode Gauthier et je m'amuse à reproduire ce que je vois sur diverses vidéos de The Internet.
Je suis tombé dernièrement sur les vidéos d'un joueur américain, pseudonyme ClarinetCat, qui a une petite chaîne youtube dans laquelle il joue du didgeridoo (il a également filmé quelques performances de Smeykal et Stephen Kent).

Ce n'est pas hyper technique ni très virtuose, mais c'est carré, les rythmes sont intéressants, et il y a suffisamment de "vocabulaire" et de variations au sein d'un morceau (ces deux traits de caractère faisant, selon moi, toute la différence entre le joueur de didge initié et le vrai bon joueur de didge) pour qu'on l'écoute sans se lasser... :)
J'utilise en général ses rythmes pour me chauffer avant de passer à du bûcheronnage plus technique (les vidéos d'Adèle, Mark Atkins ou Mike Jackson...).


J'aime beaucoup le rythme du casoar (mais j'ai un gros doute sur le fait, comme l'écrit ClarinetCat, que ce soit un rythme traditionnel aborigène) :



... qui est un pattern du genre : ouRou tepe-ouRou tepe-ouRou tepe-Dup... (avec 2 hoot à la deuxième reprise du pattern, 3 hoots à la troisième, et après on revient à 1).

Le rythme n'est pas compliqué, mais il me pose deux petits soucis :
- la respiration se fait, si je ne m'abuse, sur le tepe qui se fait du bout des lèvres. Du coup, j'ai un peu de mal à faire un tepe qui sonne bien mais je pense qu'avec l'habitude ça viendra ;
- le bourdon lors des ouRou a un côté râpeux, comme un grognement, que je trouve génial mais que je n'arrive pas à reproduire. Je ne crois pas que ce soit lié à une vocalise basse, mais plutôt au didgeridoo de CCat (mon travel didge en plastique a forcément un son moins riche qu'un Hicks Sticks) ?..


Autre rythme sympa, le "toot toot train" :



Ce dernier rythme est un peu plus complexe. Il suit, je crois, un pattern du type : HaHi-ouWate HaHi-ouWate HaHi-ouWate DuDuLup – DuDuLup - DuDuLup...

Je bloque sur plusieurs points :
- je n'arrive pas à faire un Wate qui soit bien clair et bref, net comme un coup de fouet, avec les deux parties bien distinctes (le Wa et la consonne T). J'ai l'impression qu'il s'agit d'une sorte de coup de diaphragme associé à un coup de langue qui vide l'air de la bouche, mais le résultat chez moi donne un simple "Ha" ou "Wa" sans qu'on entende bien ce T final... Une explication ?
- je ferais personnellement toutes les attaques en coup de diaphragme (je les ai noté par un H dans ma transcription du rythme), mais je n'arrive pas à entendre s'il utilise une attaque en T en même temps. Je n'en ai pas l'impression...
Modifié en dernier par Utnapishtim le Mer 25 Jan 2012, 23:40, modifié 2 fois.
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1542
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Messagepar coco49 » Jeu 26 Jan 2012, 1:55

Pour le cassowary rythme, j'interprétrais le patern comme ça :
Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du Dup-a Dup-a lo lo ...

en gros trois boucle Dit-du lo lo avec sur le Dit une poussée des abdos accompagnée d'une attaque de langue qui part du palais et vient finir sur les dents ; le -du qui est juste le son produit au moment où tu décolle la langue des dents, puis deux mouvements rétroflexes (tu ramène la langue vers le fond de la bouche) accompagnés de respiration.

Puis placé entre chaque succession de trois boucles, différentes variations avec toujours le meme début (l'attaque de langue/abdos en Dit-du) à la suite de laquelle il place une ou plusieurs fois Dup-a qui est plus ou moins le meme mouvement que le Dit-du sauf qu'au lieu que la langue se cale contre les dents, elle reste légèrement en retrait et que l'on fait un hoot à la place ; le -a qui suit est le son du retour à un bourdon de base après le hoot. Ensuite deux lo avec respiration en rétroflexe.

Quand il dit que c'est un rythme traditionnel, je pense qu'il faut comprendre que ça s'inspire des phrasé du yidaki mais surement pas que c'est un rythme traditionnellement joué au pays des kangourous.


Pour le toot toot train,

ha Tou Tou Wat / ha Tou Tou Wat / ha Tou Tou Wat pour la partie en bourdon simple

avec une attaque de bourdon simple en ha , puis deux Tou sur lesquels il respire en rebond, et pour finir un Wat qui se fait non seulement avec la langue mais aussi avec les abdos et la machoire.

Pour les parties en hoot, j'ai pas l'impression qu'il utilise le meme phrasé à chaque fois, parfois c'est juste des successions d'attaques en hoot avec une respiration entre chaque, autrement c'est des triolets en hoot mais j'arrive pas à décrypter de quelle manière il les fait.

Pour les Tou, il appuie plus le premier que le second, du coup le premier est légèrement saturé, et à mon avis il utilise bien une attaque en T
Pour ta question sur les Wat, il faut vraiment utiliser ta langue comme un piston et finir en collant complètement ta langue contre les dents pour bloquer l'air, ça te donnera le "T" très net à la fin du mouvement.
Le peu que je sais c''est à mon ignorance que je le dois.

les lutins souffleurs

mon myspace
Avatar de l’utilisateur
coco49
Modérateur||Modératrice
Modérateur||Modératrice
 
Messages: 1850
Photos: 3
Enregistré le: Mar 27 Déc 2005, 19:04
Localisation: champtoceaux
Âge: 31
Genre: Homme

Re: Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Messagepar Vince » Jeu 26 Jan 2012, 11:41

coco49 a écrit:Pour le cassowary rythme, j'interprétrais le patern comme ça :
Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du Dup-a Dup-a lo lo ...

en gros trois boucle Dit-du lo lo avec sur le Dit une poussée des abdos accompagnée d'une attaque de langue qui part du palais et vient finir sur les dents ; le -du qui est juste le son produit au moment où tu décolle la langue des dents, puis deux mouvements rétroflexes (tu ramène la langue vers le fond de la bouche) accompagnés de respiration.

Puis placé entre chaque succession de trois boucles, différentes variations avec toujours le meme début (l'attaque de langue/abdos en Dit-du) à la suite de laquelle il place une ou plusieurs fois Dup-a qui est plus ou moins le meme mouvement que le Dit-du sauf qu'au lieu que la langue se cale contre les dents, elle reste légèrement en retrait et que l'on fait un hoot à la place ; le -a qui suit est le son du retour à un bourdon de base après le hoot. Ensuite deux lo avec respiration en rétroflexe.

Quand il dit que c'est un rythme traditionnel, je pense qu'il faut comprendre que ça s'inspire des phrasé du yidaki mais surement pas que c'est un rythme traditionnellement joué au pays des kangourous.

Entièrement d'accord avec toi Coco !

Le pattern s'inspire bien du phrasé yidaki mais avec les joues gonflées.
Utnapishtim a écrit:- le bourdon lors des ouRou a un côté râpeux, comme un grognement, que je trouve génial mais que je n'arrive pas à reproduire. Je ne crois pas que ce soit lié à une vocalise basse, mais plutôt au didgeridoo de CCat (mon travel didge en plastique a forcément un son moins riche qu'un Hicks Sticks) ?..

C'est bien une vocalise qui produit ce son "râpeux", c'est un effet typique du jeu traditionnel des yolngu au yidaki.

Il suffit de mettre de la voix sur chaque -lo (ou rétroflex comme l'a bien dit Coco) mais sans l'appuyer avec le ventre, car ce n'est pas une attaque. C'est pour moi le fondement du jeu traditionnel des yolngu, le "give and take" : on marque l'attaque de langue avec le ventre (dith , witj ou dup) et sur le retour de langue on ajoute une vocalise (dith-dhu , witj-ju ou dup-pu), puis on respire.

Voir les méthodes de Darryl Dikarrna (mago) ou Milkay Munnunggurr (yidaki) pour une meilleure explication.
Bon souffle à tous !
Avatar de l’utilisateur
Vince
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 1751
Photos: 2
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2003, 10:38
Localisation: 17 - La Rochelle
Âge: 42
Genre: Homme

Re: Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Messagepar Utnapishtim » Jeu 26 Jan 2012, 12:51

Merci à vous deux pour ces explications, c'est super, je n'en espérais pas tant ! :cote:

coco49 a écrit:Pour le cassowary rythme, j'interprétrais le patern comme ça :
Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du lo lo /Dit-du Dup-a Dup-a lo lo ...

Effectivement, écrit de cette façon, ça fait nettement plus jeu trad...

C'est marrant comment deux personnes peuvent entendre et transposer en phonétique un rythme de façon complétement différente. :hehe:

coco49 a écrit:en gros trois boucle Dit-du lo lo avec sur le Dit une poussée des abdos accompagnée d'une attaque de langue qui part du palais et vient finir sur les dents ; le -du qui est juste le son produit au moment où tu décolle la langue des dents, puis deux mouvements rétroflexes (tu ramène la langue vers le fond de la bouche) accompagnés de respiration.

En effet, ça me fera faire une première approche du jeu aborigène... mais ça tombe plutôt bien, je pense qu'à un moment ou à un autre c'est un jeu que je finirai par explorer.

Je ne suis pas trop sûr que ce type de jeu soit très facile à reproduire au travel didge (même en le raccourcissant au maximum pour l'accorder en Fa et avoir une bonne backpressure), je testerai ce soir et je te dirai ce que ça a a donné...

Il faudra également que je perde la mauvaise habitude que j'avais prise... qui consistait à respirer sur le Dit-du, que je reproduisais de façon approximative en faisant un "TePe" rapide, juste du bout des lèvres, ce qui me permettait de faire une petite inspiration.

coco49 a écrit:Puis placé entre chaque succession de trois boucles, différentes variations avec toujours le meme début (l'attaque de langue/abdos en Dit-du) à la suite de laquelle il place une ou plusieurs fois Dup-a qui est plus ou moins le meme mouvement que le Dit-du sauf qu'au lieu que la langue se cale contre les dents, elle reste légèrement en retrait et que l'on fait un hoot à la place ; le -a qui suit est le son du retour à un bourdon de base après le hoot.

Le "Dup", c'est ce qu'on appelle couramment un hoot/survibration pépin, c'est bien cela ? Pour une fois, l'onomatopée ("dup") me semble assez fidèle au son produit et à la technique mise en jeu dans la bouche... :D

CCat fait un Dup-a lorsqu'il fait la première fois le pattern, deux Dup-a lorsqu'il le reprend la deuxième fois, trois Dup-a lorsqu'il le fait pour la troisième fois... Et à partir de là, il revient à un.
C'est une idée sympathique, ça me rappelle un peu le chant à décompter tel qu'on le fait dans la musique traditionnelle française (« la jument de Michao » doit être la chanson la plus connue appliquant ce principe : « C'est dans 10 ans, je m'en irai, j'entends le loup et le renard chanter... C'est dans 9 ans, je m'en irai... etc »).

coco49 a écrit:Quand il dit que c'est un rythme traditionnel, je pense qu'il faut comprendre que ça s'inspire des phrasé du yidaki mais surement pas que c'est un rythme traditionnellement joué au pays des kangourous.

Je m'en doutais un peu : on ne trouve des casoars en Australie qu'à la pointe de l'extrémité nord du Queensland, c'est un animal inconnu des aborigènes traditionnellement joueurs de didgeridoo de l'Arnhem Land ... :gene:

Ce rythme lui a été transmis (ainsi qu'à d'autres personnes) par Jeremy Donovan lors d'un workshop... Donovan qui, bien qu'ayant des origines aborigènes, est natif du Queensland et pratique un jeu assez moderne. Ça expliquerait bien des choses.

coco49 a écrit:Pour le toot toot train,

ha Tou Tou Wat / ha Tou Tou Wat / ha Tou Tou Wat pour la partie en bourdon simple
avec une attaque de bourdon simple en ha , puis deux Tou sur lesquels il respire en rebond, et pour finir un Wat qui se fait non seulement avec la langue mais aussi avec les abdos et la machoire.

Mes premiers tests sur ce rythme m'avaient conduit à respirer entre chaque Wat, ça marchait pas trop mal aussi... et j'ai l'impression que c'est ce que CCat fait aussi, il me semble entendre ses inspirations à ce moment-là sur la vidéo.

Vince a écrit:C'est bien une vocalise qui produit ce son "râpeux", c'est un effet typique du jeu traditionnel des yolngu au yidaki.

Mais les vocalises graves produisent habituellement une sorte de "roulement" ou de "battement", lié au frottement de la note de la vocalise avec celle du bourdon que je n'entend pas ici...

En outre, je vois mal comment il est possible de faire une vocalise (donc expirer de l'air) en même temps qu'on respire sur un rétroflexe ?.. :0
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1542
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: Toot Toot Train et Cassowary Rhythm

Messagepar Utnapishtim » Jeu 26 Jan 2012, 20:50

Dans un élan de personnalité multiple, je me permet de me répondre à moi-même :

Utnapishtim a écrit:Je ne suis pas trop sûr que ce type de jeu soit très facile à reproduire au travel didge (même en le raccourcissant au maximum pour l'accorder en Fa et avoir une bonne backpressure), je testerai ce soir et je te dirai ce que ça a a donné...

J'ai testé tout à l'heure le Dit-Du Lo-Lo, et si le dit-du lui-même ne me pose pas trop de soucis (enfin, je pense qu'il n'est pas parfait et qu'on trouverait à y redire, mais j'ai compris le principe)...
... La respiration en rétroflexe sur le lo-lo, elle, m'est beaucoup plus difficile. Voire complètement impossible. J'arrive à en faire une très rudimentaire, avec un aboiement très marqué (si ce n'est une petite rupture de son) lorsque je met la lange en rétroflexe, et encore, je ne suis pas sûr que plus ou moins consciemment je ne suis pas en train de faire une respi gorge ou une très discrète respi joues. J'ai un peu de mal à voir comment, en mettant simplement la pointe de la langue sur le palais comme pour dire "L", il est possible d'expulser assez d'air pour inspirer dessus... :pasdrole:

Ce qui est "marrant", par contre, c'est que j'arrive à respirer sur le dit. Je fais dessus une sorte de respi langue classique, avec la pointe de la langue qui part du palais et glisse se placer derrière les dents, jouant ainsi le rôle d'un "piston" et permettant de faire une petite inspiration...
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1542
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié


Retourner vers Les Rythmes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités