Survibration et douleur

Les conseils techniques des Membres pour bien jouer du didgeridoo.

Survibration et douleur

Messagepar Wunha » Lun 16 Mar 2015, 9:25

Salut tout le monde,

Depuis quelques jours, je m'entraîne aux survibrations (enfin, déjà à la première, ne brûlons pas les étapes !).
Je dois très certainement mal m'y prendre, car lorsque j'exécute cette technique, je ressens une douleur au niveau du larynx, à peu près en périphérique du cartilage thyroïde (ça fait quand même plus classe que "pomme d'Adam" !).
Je ne vais pas poser la question "est-ce normal", parce que je suppose que la réponse sera "non" !

Afin d'essayer de vous aiguiller un peu, voici comme je m'y prend pour essayer de faire une survibration :
- je pince mes lèvres
- je recule un tout petit peu la lèvre inférieure pour que la supérieure vienne légèrement la recouvrir
- je souffle plus fort

Avez-vous déjà rencontré des douleurs lorsque vous faisiez cette technique ?
Avez-vous une idée de ce que je dois faire pour les éviter ?

Merci par avance pour vos réponses
Modifié en dernier par Wunha le Lun 16 Mar 2015, 16:12, modifié 1 fois.
Wunha
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 20
Enregistré le: Dim 22 Fév 2015, 9:53
Localisation: Colmar (68)
Genre: Non spécifié

Re: Survibration de douleur

Messagepar choukroute » Lun 16 Mar 2015, 11:12

Euuuh... détends-toi quoi :mrgreen:

Si t'as mal à la gorge c'est sûrement que tu te crispes en essayant de souffler plus fort. C'est pas la gorge le moteur qui pousse l'air, il faut que ce soit le ventre avant tout.

Attention aussi à la tension des lèvres. Faut pas chercher la tension la plus haute possible mais trouver la bonne, qui est pas forcément énorme surtout pour le 1er poot. Si tu les tends trop fort, ce qui correspond aux poots de haute fréquence ( :modo: ) la pression d'air pour les faire sonner est aussi beaucoup plus forte.

Donc je dirais soit tu serres trop les lèvres, soit tu pousses mal ton air, soit les deux.

Si tu essaies sur le Ré que je t'ai envoyé, y a pas besoin de souffler beaucoup plus fort pour aller chercher le premier poot.
Modifié en dernier par choukroute le Lun 16 Mar 2015, 11:12, modifié 1 fois.
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 31
Genre: Homme

Re: Survibration et douleur

Messagepar Wunha » Mar 17 Mar 2015, 19:31

Oui, c'est bien sur ton didgeridoo que je m'entraîne (et c'est fou comme certaines techniques me semblent beaucoup plus simples ! ::d ).

Merci pour ta réponse. Je vais donc essayer de me détendre et de pousser l'air par le ventre.

Est-ce que les survibrations fonctionnent de la même façon que les harmoniques naturelles d'un son ? À savoir que la première se situe une octave au-dessus de la fondamentale, la seocnde une octave et une quinte, les troisième deux octaves etc...
Si oui, ça me permettrait d'identifier quel poot j'arrive à sortir.
Wunha
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 20
Enregistré le: Dim 22 Fév 2015, 9:53
Localisation: Colmar (68)
Genre: Non spécifié

Re: Survibration et douleur

Messagepar choukroute » Mar 17 Mar 2015, 20:58

Wunha a écrit:Est-ce que les survibrations fonctionnent de la même façon que les harmoniques naturelles d'un son ? À savoir que la première se situe une octave au-dessus de la fondamentale, la seocnde une octave et une quinte, les troisième deux octaves etc...

Non, ce serait pas drôle.
Ça dépend de la forme du didg. Sur les didgs bien cylndriques comme ce Ré, le premier toot est autour d'une octave + une tierce, dans ces eaux-là. Les suivants je sais pas mais c'est bien au dessus, tu te rends compte de là où t'es normalement.
Après plus le didg est conique, plus les toots sont rapprochés, et ça te donne une bonne jauge du niveau de dégueulasserie d'un didg. En gros si le premier poot est haut, t'es sur un didg bien cylindriques avec des harmoniques, un truc gentil. Si le premier poot est bas c'est que le didg est plutôt du genre gros cône dégueulasse. Avec tous les intermédiaires qui vont avec.
Modifié en dernier par choukroute le Mar 17 Mar 2015, 20:59, modifié 1 fois.
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 31
Genre: Homme

Re: Survibration de douleur

Messagepar Vince » Lun 23 Mar 2015, 9:35

choukroute a écrit:Euuuh... détends-toi quoi :mrgreen:

Si t'as mal à la gorge c'est sûrement que tu te crispes en essayant de souffler plus fort. C'est pas la gorge le moteur qui pousse l'air, il faut que ce soit le ventre avant tout.
[...]
Donc je dirais soit tu serres trop les lèvres, soit tu pousses mal ton air, soit les deux.

Le hoot est le fruit d'un subtil équilibre entre la tension des lèvres et la pression de l'air, inutile de forcer comme un bourrin.

Après tu peux aussi t'aider de la langue pour le faire sortir, c'est la manière de jouer des yolngu en style traditionnel, prononce dup (lancer la langue sur les lèvres serrées en soufflant, comme si tu expulsais un pépin de raisin) et normalement un hoot bref se produira. Pour le maintenir il suffit de garder les lèvres serrées.
Bon souffle à tous !
Avatar de l’utilisateur
Vince
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 1751
Photos: 2
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2003, 10:38
Localisation: 17 - La Rochelle
Âge: 42
Genre: Homme


Retourner vers Conseils techniques didgeridoo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités