Préampli Micro ou Pas ???

Tout sur l'enregistrement et les logiciels audio pour vos compositions.

Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Gurmurr » Jeu 13 Jan 2005, 9:36

Est ce que pour enregister vos compos vous utilisez un préampli pour vos micro dynamiques ou pas ? Si oui koi, si non pourkoi ?

Est il valable de brancher son mic sur la prise micro en utilisant l'ampli logicielle ?

Voila, je pense ke vous avez compris le sens de ma demande.
Si vous pouviez partager vos connaissances, c le bienvenu .... :1:
Gurmurr
 

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Candy » Jeu 13 Jan 2005, 10:41

bonne question...

personnelement je suis pas trop calé sur le sujet mais jai acheté un micro dynamique sans préampli (e608) et pour les compo c'est niquel mais pour jouer amplifié avec dautres instrus, je trouve que ca manque un peu de puissance...et si tu ne peux pas amplifier le gain de chaque entrée, c'est vite galère...

sinon on peu adapter un preampli sur tt les mic ?? ou c'est des micros speciaux ?
Avatar de l’utilisateur
Candy
Modérateur||Modératrice
Modérateur||Modératrice
 
Messages: 2454
Enregistré le: Mar 20 Juil 2004, 16:57
Localisation: 79
Âge: 38
Genre: Homme

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Mullee Mullee » Jeu 13 Jan 2005, 11:14

C un résumé d'un article (
http://fr.audiofanzine.com/apprendre/do ... ier,8.html )


"Dans le monde de la Hifi haut de gamme, on a coutume de dire que le résultat d'une chaîne est égal à celui du plus mauvais des éléments. Pour ce qui est de notre propos, l'interaction entre chaque élément est pratiquement plus importante que l'élément en soi. Ainsi, la chaîne des meilleurs éléments actuels n'est sûrement pas la meilleure chaîne. "

"Généralement la chaîne se présente de la manière suivante:
a. L'instrumentiste et son instrument dans le studio d'enregistrement
b. Un micro
c. Un préampli
d. La table (si il y en a une)
e. Un déesseur en insert
f. Un compresseur en insert
g. Un équaliseur en insert
h. L'enregistreur"

"On va également le placer correctement dans la salle. Par exemple: Si l'on parle d'un saxophoniste, vous pouvez toujours lui mettre le son à fond dans les oreilles, il entendra toujours un peu le son propre de son saxo. Comment ? Par la vibration de l'instrument sur les dents et parce que le saxo possède une puissance sonore impressionnante. Si ce retour pour cet instrumentiste n'est pas un problème dans un enregistrement avec des effets discrets (jazz), il peut se révéler gênant quand on force la dose. Souvenez vous du saxo de Blade runner, l'instrumentiste "joue" avec la reverb. Il faut donc lui éviter au maximum les retours directs de son instrument (sans effet). On le mettra donc dans un endroit le plus sourd possible et surtout que le pavillon du saxo soit le plus loin possible d'un mur. Les saxophonistes, pour choisir leurs instruments, se collent justement face au mur pour bien entendre le rendu de leur instrument. "

" Bien qu'ayant précisé l'importance de l'interaction des effets, le micro avec le préampli sont tout de même les pièces maîtresses de la chaîne. En effet, c'est grâce à lui que les ondes sonores (déplacement de l'air) vont se transformer en signal électrique. Les micros d'aujourd'hui sont arrivés à un niveau impressionnant pour un prix raisonnable. Pour un niveau professionnel, la fourchette va de 6000 Francs à environ 30 000 Francs.
"

" Je crois que le plus important est le placement du ou des micros. Saviez vous que pour certaines prises de son de guitaristes, on utilise parfois jusqu'à 5 micros, que l'on place parfois un micro dans le dos d'un musicien, qu'un grand batteur passa 3 heures de studio a des prix prohibitifs l'heure pour placer un micro sur une caisse claire ? "

"La prise de son
Le préampli Par Saxleo
le 11/02/2002




C'est l'inconnu des débutants. Quand ils branchent le XLR dans leurs tables et qu'ils règlent le trim, ils ne se doutent pas qu'ils sont en train d'utiliser un préampli. Mis à part des cas particuliers comme certaines consoles professionnelles très chères, les préamplis des tables sont moyens, voir mauvais. Sans que vous vous en rendiez compte, ils peuvent vous manger jusqu'à 30 % de la qualité d'un micro.

Le premier rôle est de renforcer le signal qui sort du micro. Pratiquement, le préampli va renforcer la clarté, la puissance et la présence du micro. Le préampli a fait son retour en force avec les systèmes digitaux. Pourquoi ? Parce que les systèmes digitaux durcissent le son. Très rapidement, les ingénieurs sont revenus chercher leurs premiers preamplis à lampe bourrés de défauts dans un contexte analogique. En fait le préampli arrondit et remet des défauts à un système trop parfait. L'Homme est décidément bien compliqué !

Les gens de la hifi de haute gamme connaissent très bien le problème avec le pur class A et ses lampes (Generalement, les lampes sont même apparentes pour le design). Ces amplis ont le défaut d'avoir des temps de montées très lents par rapport à leurs collègues électroniques, mais, d'être beaucoup plus constants une fois la puissance atteinte. Ce phénomène se poursuit également à la coupure du signal. Visuellement, sur un oscilloscope, on constatera que si on envoie un signal en créneau, un ampli électronique essaiera de reproduire le créneau plus ou moins excepté le pic dépassant la puissance en fin de montée (très courte) et une tendance à ne pas garder rigoureusement plat la tenue de la puissance. Pour les class A, le signal se convertira en une montée en cloche avec un très léger pic une fois la puissance atteinte, une tenue droite et un descente tranquille en cloche. Vous me direz qu'on est loin de l'origine et que le créneau est devenu une courbe. Oui, les lampes ont arrondi le créneau, et cette "arrondissement" se perçoit également à l'oreille. Cela, a pour conséquence d'adoucir la dureté du digital. Les amplis de ce genre sont donc revenus à la mode quand le CD a pris le pas sur le vinyle... Vous souvenez-vous des premiers CD et des applaudissements en fin de concerto ? C'était la batterie de cuisine en action !
Les préamplis électroniques d'aujourd'hui ont pris en compte l'environnement purement digital. Ils sont donc beaucoup plus doux que la première génération et embarquent des filtres redoutables. Cela étant, la lampe a encore de beaux jours devant elle.

Cher lecteur, non fortuné, écoute bien le conseil suivant : à qualité égale, l'électronique est moins chère que la lampe. Il vaut donc mieux un bon préampli électronique qu'un mauvais préampli à lampe. Et ces derniers sont nombreux, dus à un phénomène de mode.

Le réglage d'un préampli ne présente pas de difficulté. Il est constitué au minimum d'un potentiomètre pour régler le niveau et d'un switch pour connecter ou non l'alimentation phantom 48 V. Souvent s'ajoute un autre switch qui diminue la puissance d'entrée pour rendre plus précis le potentiomètre. Exemple: le TLM103 a une puissance de sortie qui nécessite très peu de puissance en entrée du préampli. D'autres switchs coupe haut/bas peuvent s'ajouter.

Le choix d'un préampli est, sans aucun doute, le plus délicat de toute la chaîne acoustique. Il est lié au micro. Mais il l'est aussi au style de musique et d'instrument. Tout comme les micros, les studios professionnels en possèdent plusieurs. Le grand "jeu" consiste donc à faire le couple de la session et, le plus souvent, du disque ! Le dernier Brandford Marsalis, par exemple, est le mariage d'un Neumann TLM170 avec un préampli DS550 (puis sur mac/pro-tools). Cela rend remarquablement bien, bien que, personnellement, je préfère les enregistrements du saxo de Mickael Brecker - notez au passage que très peu de gens savent quel couple a pris cet authentique génie : secret bien gardé ! Outre la combinaison lampe/électronique ou électronique/lampe, qui me semble la meilleure, je conseille d'aller à la pêche aux infos dans tout les sens. C'est justement l'un des objectifs que nous nous sommes fixé chez Audiofanzine : ne pas vous laisser seul devant l'embarras - surtout pour de tels investissements (+ 30 000 Francs dans le cas de B. Marsalis!).

Voici quelques règles:
- L'effet minimaliste/kitsch : l'humain est bête, quand il cherche quelque chose, il est extrémiste. En fonction du caractère, il va chercher le préampli avec 2 boutons ou le 1000 Boutons façon sapin de Noël. C'est vrai que la finition est importante mais il vaut mieux regarder le poids de l'appareil parce que cela vous permet de voir quel transformateur on utilise. Autre petit truc, tripoter un peu les boutons et potards : des boutons francs dans le déclenchement sont des boutons avec de larges contacts derrières (c'est mieux) et idem pour les potentiomètres. Ne vous fiez pas au design mais à votre sensation.
- L'effet réputation : un préampli qui a une bonne réputation est en général un bon produit. Ne vous jetez pas sur le dernier sorti, laissez les pros ou les riches le tester pour vous. Si vous le voyez d'occasion dans les 6 mois, changez le fusil d'épaule.
- L'effet auto-mensonge : ne demandez pas au vendeur un son pur si vous êtes un malade du grunge et que vous n'osez pas le dire parce que vous voulez dépenser 10 000 francs. Il y a des préamplis excellents pour ce type de musique qui nécessitent un tel investissement. Ne dites pas que vous faites du jazz quand, en fait, vous êtes beaucoup plus funk et hip hop. Attention également au fait que vous faites peut être pas toujours la musique que vous écoutez !
- L'effet temps : acheter un préampli, c'est dur, c'est long, n'hésitez pas à embêter le vendeur. C'est généralement un passionné de musique, aussi, il peut donc vous conseiller. Le mieux est de l'essayer, mais... Ce n'est pas toujours possible.

Appliqué à nos instruments, il convient d'ajouter que pour les cuivres (saxos et autres), les préamplis à lampe sont diaboliques. En effet, le coté "métallique" d'un saxo alto peut être réellement atténué par ce type de préampli et cela pour toute sorte de musique. Pour la voix, encore une fois, tout dépend du style recherché et de la musique. Je le conseille pour les black musics en général. Pour le rock et le pop, le choix est beaucoup moins évident.
Enfin, je trouve le couple "micro électronique/preampli lampe" le plus adapté à la musique moderne dans le contexte numérique.
"
"Reste le couple micro/préampli. L'investissement semi pro de top qualité est d'environ 10 000 / 15 000 Francs. Entre 15 000 et 25 000 on est dans le pro. A partir de 30 000 francs on est dans les grands studios internationaux. "
Mullee Mullee
 

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Mullee Mullee » Jeu 13 Jan 2005, 11:16

Par rapport à l'utilisation classique que l'on en fait, je pense qu'un préampli n'est pas forcement necessaire et que la carte de ton pc est suffisante
Mullee Mullee
 

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar raggas » Jeu 13 Jan 2005, 18:58

Mullee Mullee a écrit:Par rapport à l'utilisation classique que l'on en fait, je pense qu'un préampli n'est pas forcement necessaire et que la carte de ton pc est suffisante


Oui, je suis d accord avec mullee, si t as 1 carte son convenable, vu l utilisation, sans, ampli a mon avis suffit largement!

perso, j ai 1 carte sound blaster pas cher et ca passe bien.

:5:
raggas
 

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Gecko » Jeu 13 Jan 2005, 19:10

Je n'sais pas si il y a une carte pourrie sur les pc portable(Aspire2001wlci), mais meme avec un bon micro (E608) sur logi: Audacity ,mes essai ->ça rsemble a peine à du didge! :icon_tresfache: , meme les moins bons des sons postés sur FD sont 10 fois meilleurs. je n'arrive pas à comprendre :3:
Demain est un autre jour !

Blagues du jour Image Image
Avatar de l’utilisateur
Gecko
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2804
Photos: 10
Enregistré le: Ven 12 Nov 2004, 2:12
Localisation: Montry,77(disneyland)
Âge: 45
Genre: Homme

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar rahan » Mar 27 Jan 2009, 16:59

Pour les gens qui n'ont pas l'intention de brancher le micro direct sur son PC mais plutôt sur un enregistreur externe muni d'un Line-in (pour utilisation nomade), est-ce que ce petit préamp peut le faire ?
J'y connais pas grand chose en matos hifi :4:
Malheur à celui qui oublie le passé car
il est condamné à le revivre pour l'éternité
Avatar de l’utilisateur
rahan
Modérateur||Modératrice
Modérateur||Modératrice
 
Messages: 1707
Photos: 4
Enregistré le: Lun 26 Avr 2004, 14:21
Localisation: 44
Âge: 38
Genre: Homme

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar oboreal » Mar 27 Jan 2009, 18:55

A priori, ce genre de petits preamps sont surtout faits pour des micros statiques, qui ont davantage de gain que les dynamiques. Celà dit, impossible d'être sûr avant d'avoir essayé...
Avatar de l’utilisateur
oboreal
Modérateur||Modératrice
Modérateur||Modératrice
 
Messages: 3332
Photos: 5
Enregistré le: Sam 22 Mar 2003, 11:08
Localisation: Grenoble
Âge: 34
Genre: Homme

Re: Préampli Micro ou Pas ???

Messagepar Boris » Mar 27 Jan 2009, 22:39

[hors-sujet ON]
Déterrage de poste de plus de 4ans hahaha
[hors-sujet OFF]
Avatar de l’utilisateur
Boris
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1318
Enregistré le: Mar 01 Mai 2007, 16:53
Localisation: LA CIOTAT (13)
Âge: 32
Genre: Homme


Retourner vers Enregistrement et logiciels audio

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités