La physique du didgeridoo

Tout sur le bricolage de votre didgeridoo. Fabrication, modification, réparation et décoration.

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Titou » Lun 14 Avr 2014, 15:58

Hi Jota,

Beside of the peculiar technics of the traditionnal players (pitch of the voice compared to the pich of the didge for example), there is a factor witch influences greatly the texture of the sound, it is the roughness of the inner side. The more the inner surface is smooth, the less it is able to filter, to absorb some specific ranges of vibrations (some bands of vibrations). Thus a didge with an inner varnish will present a lot more hi pitch harmonics than a termited and no coated one.The woody sound is a sound wich have a lot of mediums but very few hi pitch harmonics (to my ears at least) and i guess the reason is related to this phenomenon.
Maybe Carlo can correct me if i'm wrong.
Avatar de l’utilisateur
Titou
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 3196
Photos: 5
Enregistré le: Lun 21 Juil 2003, 20:15
Localisation: près d'Orléans
Âge: 59
Genre: Homme

Publicité

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar jota » Jeu 27 Nov 2014, 2:53

Hello,
My name is Jota. I wouid like to know if somebody could instal DIDGMO software thanks for the answer
jota
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 14
Enregistré le: Lun 30 Sep 2013, 11:08
Genre: Non spécifié

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar micalyptus » Mar 27 Sep 2016, 17:42

Je ne comprends rien à toutes ces formules...... Je voudrais avoir une idée de la longueur que peut faire un didj en do très grave....
Pas un do avec un didj de 1m30, 1m50, un do à l'octave en dessous..... Est ce que quelqu'un peut m'éclairer ? :coeur:
Modifié en dernier par micalyptus le Mar 27 Sep 2016, 17:44, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
micalyptus
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 619
Photos: 1
Enregistré le: Mar 24 Oct 2006, 10:47
Localisation: Bouzillé (49)
Âge: 49
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ninji » Mar 27 Sep 2016, 20:08

micalyptus a écrit:Pas un do avec un didj de 1m30, 1m50, un do à l'octave en dessous.....


Il y a peu de gens qui prennent en consideration ce facteur qui est celui de la tessiture et tu es plutot bien avise de l'evoquer mais je ne suis pas sur de pouvoir te repondre de maniere precise. Je dirais que cela doit se jouer dans l'interaction des parametres suivants: largeur moyenne colonne/densite moyenne des parois (poids)/evasement moyen de la cloche...
Ceci pour un didg de type conique a legerement conique.

Par exemple entre deux didgs de meme longueur (160cm) et de meme tonalite (Do), j'ai souvent constate une difference de 1Kg, une largeur plus consequente et une conicite plus marquee (dernier tiers) en faveur de celui qui descend une octave en dessous a DO2, compare a l'autre situe une octave au dessus a DO3 (plus cylindrique, plus fin, moins lourd).

Et pour exemple un didg de tonalite Sib1, c'est tres tres bas, et c'est tres "epais" et massif...
Au commencement etait le Son, et le Son etait avec Dieu, et le Son etait Dieu
Avatar de l’utilisateur
Ninji
Le ptit bavard||La ptite bavarde
Le ptit bavard||La ptite bavarde
 
Messages: 51
Enregistré le: Ven 26 Aoû 2016, 10:03
Âge: 52
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ahaw » Mer 28 Sep 2016, 5:00

Ninji a écrit:Il y a peu de gens qui prennent en consideration ce facteur qui est celui de la tessiture et tu es plutot bien avise de l'evoquer mais je ne suis pas sur de pouvoir te repondre de maniere precise.

Peut-être que c'est parce qu'un didj' n'a qu'une seule note à son bourdon... ce qui lui confère une tessiture... bin d'une note ! (+ ou - 1/4 de ton)
Pas très intéressant de se pencher là dessus avec cet instru quoi. Mieux vaut prendre en considération le spectre harmonique, la rythmique, etc...
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 42
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ninji » Mer 28 Sep 2016, 8:05

Premiere remarque, l'opposition est sterile et l'hyper criticisme est son marqueur; c'est la premiere chose a corriger pour laisser un monde meilleur aux gosses...

De deux choses l'une, soit tu as compris et tu t'opposes, soit tu n'as pas compris et il serait bon que tu fixes ce point de detail pour ton estime personnelle, surtout quand on en fabrique, des didgs, comme c'est ton cas il me semble.
Je penche pour ma part pour la premiere proposition...

Mais peut-etre que pour ne froisser personne, j'eusse du dire "peu de crafteurs/vendeurs prennent ce point en consideration" et parler "d'octaves de reference sur l'echelle de l'etendue musicale" en place et lieu de "tessiture". Un musicien pro, lui, parlera toutefois bien de "tessiture" quand il fera allusion a une note de reference precise sur un instrument precis, dans une octave precise.

Proposer a la vente un "didg en Do" qui est considere comme une note, une tonalite ou une frequence fondamentale de medium-basse a basse sans plus de detail, n'est pas loin d'etre un non sens. Car juste a cote tu peux avoir un Fa qui est considere comme une frequence aigue qui sonnera en fait plus bas que ton DO. C'est la repartition et la numerotation des octaves sur l'echelle des frequences qui entre en ligne de compte en premier lieu.
Tu dois donc specifier Do3, Do4 ou Do2 ect...

Peut-être que c'est parce qu'un didj' n'a qu'une seule note à son bourdon... ce qui lui confère une tessiture... bin d'une note ! (+ ou - 1/4 de ton)

± 5Hz pour parler en hertz et pour la variation de pression.

Pas très intéressant de se pencher là dessus avec cet instru quoi. Mieux vaut prendre en considération le spectre harmonique, la rythmique, etc...

Le spectre harmonique ou le timbre provient de la repartition et de la definition des harmoniques en premier lieu, et sa qualite n'est pas la meme sur l'echelle des octaves. Un Do4 a exactement la meme repartition des harmoniques qu'un Do3 ou Do2, mais c'est deja plus le meme timbre, plus la meme couleur.

Pour en revenir au lien video sus-cite, j'ai deja eu une remarque desobligeante sur le jeu du joueur, mais c'est d'abord parce que c'est un Sib1 tres tres bas sur l'echelle des frequences. Un didg de ce genre est probablement plutot rare et n'a rien de comparable avec un didg en Sib3, ou meme Sib2 ou tu aurais certainement plus de liberte dans ton jeu (les levres vibrant plus vite).

Voila pourquoi c'est une notion capitale.
Au commencement etait le Son, et le Son etait avec Dieu, et le Son etait Dieu
Avatar de l’utilisateur
Ninji
Le ptit bavard||La ptite bavarde
Le ptit bavard||La ptite bavarde
 
Messages: 51
Enregistré le: Ven 26 Aoû 2016, 10:03
Âge: 52
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Utnapishtim » Mer 28 Sep 2016, 10:06

Ninji a écrit:Un musicien pro, lui, parlera toutefois bien de "tessiture" quand il fera allusion a une note de reference precise sur un instrument precis, dans une octave precise.

Je suis désolé mais je vais devoir aller dans le sens d'Ahaw : la tessiture désigne bien l'amplitude (en terme de hauteur/fréquence) des sons produits par un instrument de musique ou une voix humaine. C'est un (quasi) synonyme de registre ou d'ambitus dans le vocabulaire musical (même si les plus pointilleux diront que ce n'est pas tout à fait la même chose...).

Du coup, parler de tessiture pour un didgeridoo est probablement un peu tiré par les cheveux : outre le fait que les notes jouées par un didgeridoo ne sont pas continues (on franchit d'un bond une octave, ou plus, en passant de la fondamentale du bourdon au 1er hoot), il n'y a pas de « registres de didgeridoo » (basse, baryton, ténor, alto, soprano) dans la mesure où la grande majorité des bâtons disponibles dans le commerce ont une fondamentale comprise entre B1 et F2. Mais j'y reviens ci-dessous.

Ninji a écrit:Pour en revenir au lien video sus-cite, j'ai deja eu une remarque desobligeante sur le jeu du joueur, mais c'est d'abord parce que c'est un Sib1 tres tres bas sur l'echelle des frequences. Un didg de ce genre est probablement plutot rare et n'a rien de comparable avec un didg en Sib3, ou meme Sib2 ou tu aurais certainement plus de liberte dans ton jeu (les levres vibrant plus vite)

Nope, la quasi-totalité des didgeridoos sonnant en Si ont leur fondamentale en B1 (~ 61 Hz), comme c'est le cas de celui audible sur la vidéo (Lakeside Trance) que tu partages.

Voir par exemple ce DidgElement en Si : si tu compares avec le didgeridoo en agave de Troy Page, tu noteras qu'à quelques cacahuètes de centièmes près, et modulo le timbre différent de ces deux didges, leurs fondamentales sont bien à la même hauteur.




A l'inverse, un didgeridoo avec sa fondamentale sonnant en B2 (~ 123 Hz), ça donne ça : c'est tellement aigu qu'il n'y a guère que les aborigènes (et encore, juste ceux de Numbulwar) qui osent jouer de ce genre de tube. :happy1:




Du coup, j'ai un peu de mal à comprendre la remarque de Micalyptus :

Micalyptus a écrit:Je ne comprends rien à toutes ces formules...... Je voudrais avoir une idée de la longueur que peut faire un didj en do très grave....
Pas un do avec un didj de 1m30, 1m50, un do à l'octave en dessous..... Est ce que quelqu'un peut m'éclairer ? :coeur:


Personne ne joue des didgeridoos en C1 (~ 32 Hz) ou en C3 (~ 130 Hz). C'est ou bien beaucoup trop grave (à la limite de l'audible, l'oreille humaine arrêtant de percevoir les sons aux environs de 20 hz : je sais que personnellement, je l'entend à peine... faites le test vous-même avec un casque, et dites moi !), ou bien beaucoup trop aigu pour être agréable en jeu prolongé.
Les didgeridoos en Do sont aux environs de C2 (65 Hz), et ce quelle que soit la forme et la longueur de leur colonne d'air, qui va par contre énormément influencer leur timbre. On peut imaginer un petit didge d'1m30 avec une colonne d'air hyper large de 5 cm produisant un Do à la même hauteur/fréquence qu'un long didge de 2 m avec une colonne d'air bien fine de 2 cm tout du long.

Et sur les didgeridoos hyper longs (4, 5 voire 6 mètres), comme ceux joués par Dubravko par exemple, la fondamentale (le véritable bourdon) n'est pas accessible, le souffleur va plutôt jouer sur les toots (donc des partiels ou des harmoniques) dont certains sont tellement bas qu'ils sonnent comme des bourdons.
Modifié en dernier par Utnapishtim le Mer 28 Sep 2016, 10:11, modifié 1 fois.
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1543
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Flyroots » Mer 28 Sep 2016, 10:43

Ninji a écrit:"peu de crafteurs/vendeurs prennent ce point en consideration" et parler "d'octaves de reference sur l'echelle de l'etendue musicale" en place et lieu de "tessiture". Un musicien pro, lui, parlera toutefois bien de "tessiture" quand il fera allusion a une note de reference precise sur un instrument precis, dans une octave precise.


Peut être aussi parce qu'aucun joueur (je devrais dire presque aucun puisque tu fais la remarque) ne prend en considération ce paramètre :)

Ça n'en reste pas moins intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Flyroots
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 909
Photos: 0
Enregistré le: Dim 31 Aoû 2008, 18:01
Localisation: Paris
Âge: 49
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar micalyptus » Mer 28 Sep 2016, 10:50

En fait , je voulais juste savoir si c'était réalisable et jouable aussi, apparemment tu as répondu à ma question....
Avatar de l’utilisateur
micalyptus
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 619
Photos: 1
Enregistré le: Mar 24 Oct 2006, 10:47
Localisation: Bouzillé (49)
Âge: 49
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ninji » Mer 28 Sep 2016, 11:50

Ok, je m'incline pour l'essentiel, d'autant plus que je ne retrouve pas mes references en ligne pour verifier ou j'ai faute (vendues).

Je maintiens toutefois qu'il y a bien une difference appreciative entre deux didges de meme tonalite, suceptible d'induire en erreur... a l'octave pres. Mais est-on vraiment dans l'illusion d'optique sonore, pas si sur, pas pour moi en tout cas.

Le parametre qui fait peut-etre la difference, c'est celui des Sous-Harmoniques.
Et la "chair" du didge ou son poids total influe directement sur cette donnee.

D'autre part, entre une etendue moyenne s'etalant de Fa#/Solb1 a La#/Sib2 (et en deca et au dela a la specialite extreme), la numerotation si elle ne s'avere pas tres judicieuse pour la tonalite medium de Do, n'en demeure pas moins necessaire pour les tonalites un peu plus excentrees.
Modifié en dernier par Ninji le Mer 28 Sep 2016, 13:11, modifié 1 fois.
Au commencement etait le Son, et le Son etait avec Dieu, et le Son etait Dieu
Avatar de l’utilisateur
Ninji
Le ptit bavard||La ptite bavarde
Le ptit bavard||La ptite bavarde
 
Messages: 51
Enregistré le: Ven 26 Aoû 2016, 10:03
Âge: 52
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ahaw » Jeu 29 Sep 2016, 6:37

Ninji a écrit:De deux choses l'une, soit tu as compris et tu t'opposes, soit tu n'as pas compris et il serait bon que tu fixes ce point de detail pour ton estime personnelle, surtout quand on en fabrique, des didgs, comme c'est ton cas il me semble.
Je penche pour ma part pour la premiere proposition...


Il y a toujours une troisième option, tu vois ;) elle demande juste un peu d'humilité.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 42
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar choukroute » Ven 30 Sep 2016, 10:13

Si t'as un minimum de notion des fréquences et dimensions des tubes, je vois pas ce que ça a de pertinent de préciser sur quelle octave on se trouve. Si on me présente un Fa mais qu'il est plus grand que moi je vais pas supposer que c'est un Fa1. À part si je peux rentrer mes deux jambes dans la cloche jusqu'au bassin.

Sinon Mica tu peux tenter le Do grave, c'est effectivement proche de la limite du jouable faudra sûrement que tu l'apprivoises un peu... Ondrej s'amusait avec du Ré à l'époque et ça sonnait alors pourquoi pas du Do ! Avec du PVC cylindrique tu devrais être autour des 2m50... Peut-être même un peu plus j'en sais rien. Ton accordeur sera largué mais tu dois pouvoir enregistrer et regarder la note sur l'ordi. Et à ta place je prendrais pas le tube trop fin vu les basses fréquences, 40mm minimum, ou 50mm carrément.
Modifié en dernier par choukroute le Ven 30 Sep 2016, 10:32, modifié 1 fois.
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 32
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar micalyptus » Ven 30 Sep 2016, 14:05

ça ne me parait pas très long 2m50.... tu es sûr?
Avatar de l’utilisateur
micalyptus
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 619
Photos: 1
Enregistré le: Mar 24 Oct 2006, 10:47
Localisation: Bouzillé (49)
Âge: 49
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar choukroute » Ven 30 Sep 2016, 16:05

C'est peut-être plus long, mais je pense pas de beaucoup. Pour un tube cylindrique en tout cas, si y a pas d'évasement la note descend très vite avec la longueur.

En fait tu peux te faire un Do "normal" en PVC cylindrique pour voir combien ça mesure, après en théorie tu doubles la longueur et t'as ton Do deux fois plus grave.

Un tube de 2m tu dois être dans les Fa, Fa#, un truc comme ça. 2m50 c'est un ordre de grandeur mais tu dois pas être bien loin du Do.
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 32
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Utnapishtim » Ven 30 Sep 2016, 17:26

choukroute a écrit:Si on me présente un Fa mais qu'il est plus grand que moi je vais pas supposer que c'est un Fa1.

Un Fa2, j'imagine que tu veux dire. C'est le Fa classique, de la majorité des didgeridoos en Fa. :D

choukroute a écrit:Sinon Mica tu peux tenter le Do grave, c'est effectivement proche de la limite du jouable faudra sûrement que tu l'apprivoises un peu... Ondrej s'amusait avec du Ré à l'époque et ça sonnait alors pourquoi pas du Do !

Ré1, c'est vraiment très très très grave... Le bourdon était joli — et audible sans sonorisation ?
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1543
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

PrécédenteSuivante

Retourner vers Brico-didge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités