La physique du didgeridoo

Tout sur le bricolage de votre didgeridoo. Fabrication, modification, réparation et décoration.

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Jikéridou » Ven 30 Sep 2016, 17:27

micalyptus a écrit:Je ne comprends rien à toutes ces formules...... Je voudrais avoir une idée de la longueur que peut faire un didj en do très grave....
Pas un do avec un didj de 1m30, 1m50, un do à l'octave en dessous..... Est ce que quelqu'un peut m'éclairer ? :coeur:


Hola Mica! Alors pour faire court et mettre du piment à la conversation, OUI c'est possible. J'ai déjà fait deux didges en octave 1, un do# de 2.49m et un si (octave 0) de 2.34m (une sorte de cylindre à peine conique qui part à 3.2cm et fini à 4.5cm (dimensions intérieures à l'embouchure et à la cloche). La colonne sur ce dernier est carrée, je ne peux pas dire si ça change quelque chose, faudra que je fasse une réplique complètement cylindrique.

Une paille pour siroter des copeaux.jpg
Le Fils de Poot aux commandes de son Do# en cyprès, bourdon ajustable aux lèvres et à la pression du souffle du Do au Fa# de l'octave 1 !
Une paille pour siroter des copeaux.jpg (52.29 Kio) Vu 1548 fois



Si aux dahlias.jpg
Le Si octave zéro en épicéa (quand on souffle fort) qui joue aussi en Fa octave 1 quand on souffle doucement...
Si aux dahlias.jpg (156.93 Kio) Vu 1548 fois



Concernant ces deux didges, j'ai mis un an à les apprivoiser dans le sens où le contrôle des hoots sur des "mangeurs d'air" malgré la faible section (en fait c'est voulu d'avoir un didge à backpressure plus faible afin d'éviter de m'exploser le dos quand je pousse comme un goret, c'est moins traumatisant à jouer et encaisse mieux les énormes coups de diaph et autres sagouineries qu'une colonne plus réactive genre départ cylindrique ou même rétrécissement qui est la formule la plus méchante) demande une bonne oreille et le "body memory" dont parle Tonton Ondrej! Et de préciser que le Do# en octave 1 possède un rétrécissement de 3 à 4 mm situé à 25 à 32 cm de l'embouchure (ce didge a été offert à Fils de Poot et il en est fort content).

Utnapishtim a écrit:
Personne ne joue des didgeridoos en C1 (~ 32 Hz) ou en C3 (~ 130 Hz).

Les didgeridoos en Do sont aux environs de C2 (65 Hz), et ce quelle que soit la forme et la longueur de leur colonne d'air, qui va par contre énormément influencer leur timbre. On peut imaginer un petit didge d'1m30 avec une colonne d'air hyper large de 5 cm produisant un Do à la même hauteur/fréquence qu'un long didge de 2 m avec une colonne d'air bien fine de 2 cm tout du long.

Et sur les didgeridoos hyper longs (4, 5 voire 6 mètres), comme ceux joués par Dubravko par exemple, la fondamentale (le véritable bourdon) n'est pas accessible, le souffleur va plutôt jouer sur les toots (donc des partiels ou des harmoniques) dont certains sont tellement bas qu'ils sonnent comme des bourdons.


Personne?
Lol tonton Veuchs il assure bien je trouve sur son bouzin grave :

J'viendrai mettre mon grain de sel en son plus tard quand j'arriverai à sonoriser ma bestiole en octave zéro (oui bizarrement je suis obligé d'employer les numéros d'octave quand je correspond avec le Fils de Poot histoire qu'on sache de quel La, Si ou Sol on se parle, rires) dont le premier hoot est un bourdon très stable en Do# octave 2 (d'ailleurs certains joueurs étaient persuadés d'avoir le vrai bourdon sur l'octave 2) et le deuxième hoot un droot ultra stable (celui sur lequel on tombe le plus facilement quand on est habitué à un didj court).

Oui en effet à Airvault quand j'avais ramené l'aiguille en cyprès en Do# sur laquelle Dubravko a donné un concert avec Druyd devant nos tentes sur le camping (d'ailleurs c'était la seule fois où je l'ai vu jouer son répertoire sur 5 ou 6 morceaux alors que ce n'était pas un didj à lui), la plupart des joueurs arrivaient à jouer le bourdon grave mais tombaient sur un Fa# octave1 car avec le manque d'habitude ils ne mettaient pas assez de pression pour saturer la colonne au niveau du rétrécissement et atteindre la vraie note de base du didj une quarte en dessous. Seuls Du, Will Thoren, Fils de Poot ou Tom B l'ont joué à son juste drone...

Ce défaut a été corrigé dans le dernier que j'ai fait, en allongeant le didj (3.60m) mais cette fois-ci avec une dizaine de sections différentes à l'intérieur (dont une pour rapprocher les hoots les uns des autres et le transformer en cor des Alpes), j'arrive à un didj très grave, dans l'octave zéro, avec une facilité de jeu presque déconcertante, mais ce qui me rassure c'est que les personnes l'ayant testé et n'ayant aucune expérience des tubes très graves sont direct tombées sur le même bourdon que moi...

T'as une grande expérience des tubes longs et graves Utna? Ou bien tu spécules sur des théories? Pour ma part j'ai un gros diplôme de physique et d'acoustique, pourtant je suis toujours surpris par mes explorations concrètes qui concordent rarement avec la théorie. Mais après le 30Hz (je peux le jour une heure d'affilée) bientôt on va aller bien plus bas, parce que c'est très stable et très jouable, ça demande des heures et des heures de travail, enfin des semaines ou des mois, parfois plus pour avoir une transition drone-hoot propre et sans ratés, mais c'est ça qui est bon, apprendre à faire du vélo à 40 piges mdr.
Et j'oubliais : dès que je rentre une colonne de mon invention sur didgmo il plante très régulièrement, c'est d'ailleurs devenu un jeu d'autant plus marrant quand le didj joue à merveille. Mais Didgmo marche très très bien pour certains types de config!

Yop j'ai rajouté différentes photos avec la fonction édition, histoire de ne pas avoir trop l'air de pipeauter :mrgreen:

La dernière bébête maison et mon Pivert en Si bémol octave 1 d'1.80m.jpg
Une bonne vieille paille en sureau, ça sucre bien ^^
La dernière bébête maison et mon Pivert en Si bémol octave 1 d'1.80m.jpg (42.9 Kio) Vu 1548 fois


Voilà pour mes 10 cents, d'après expériences sur des didges en bois je précise, pas sur des simulations informatiques, des suppositions théoriques ou autres didjs à portions cylindriques emboîtées en pvc, et j'en apprends tous les jours avec grand bonheur <3
Modifié en dernier par Jikéridou le Ven 30 Sep 2016, 18:04, modifié 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jikéridou
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 09 Juin 2016, 14:15
Localisation: Seize
Âge: 43
Genre: Homme

Publicité

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar choukroute » Sam 01 Oct 2016, 18:45

Utnapishtim a écrit:
choukroute a écrit:Si on me présente un Fa mais qu'il est plus grand que moi je vais pas supposer que c'est un Fa1.

Un Fa2, j'imagine que tu veux dire. C'est le Fa classique, de la majorité des didgeridoos en Fa. :D


T'es sûr de ça ? Le Fa1 est dans les 87Hz il me semble que c'est bien l'ordre de fréquence pour un Fa "court, normal" ... Ou alors je vis dans le mensonge depuis bien des années ! Possible aussi...
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 31
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Utnapishtim » Dim 02 Oct 2016, 10:57

choukroute a écrit:T'es sûr de ça ? Le Fa1 est dans les 87Hz il me semble que c'est bien l'ordre de fréquence pour un Fa "court, normal" ... Ou alors je vis dans le mensonge depuis bien des années ! Possible aussi...

Alors, pour moi :
- l'octave 0 n'est presque pas accessible, sauf peut-être pour du La (27 Hz) ou Si (30 Hz). Le souci étant que l'on s'approche de la partie inaudible du spectre sonore.
- l'octave 1, c'est l'octave des longs didgeridoos. Par exemple les longs didgeridoos en Sol (49 Hz) que l'on voit de plus en plus (la rallonge maximale des EvoluDidges), c'est du Sol 1.
- l'octave 2, c'est l'octave classique dans laquelle se trouvent la majorité des didgeridoos du commerce. Un didgeridoo "classique" en Do (65 Hz), en Ré (73 Hz), en Mi (82 Hz)... sera à l'octave 2.
Fabulous secrets were revealed to me the day I held aloft my magic yidaki and said : « By the power of hard tongue ! I have the Poweeeeer ! »
Avatar de l’utilisateur
Utnapishtim
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1542
Enregistré le: Mar 11 Oct 2011, 14:56
Localisation: Dijon
Genre: Non spécifié

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar choukroute » Dim 02 Oct 2016, 11:34

On est d'accord pour les fréquences des toyaux, mais l'ami google me dit que l'octave dont on parle est bien la "numéro 1".

À moins qu'il y ait 2 systèmes qui cohabitent, un qui commence la numérotation à 0 et l'autre à -1.... M'étonnerait presque pas tiens...

Comment se compliquer inutilement la vie quoi !!
Modifié en dernier par choukroute le Dim 02 Oct 2016, 11:37, modifié 1 fois.
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 31
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Jikéridou » Dim 02 Oct 2016, 13:39

Tiens donc, sacré gogole :mdr1:

Jsem teď, když mám strach, hůlky hledat zelím recept na netu :happy1:

Wé ben je suis d'accord avec Utna de ce que je savais concernant la numérotation des octaves, mais vous parlez bien de la même chose!

C'est sûr qu'en dessous de 25Hz on n'entend plus rien nous humanoïdes, mais au-dessus c'est perceptible sauf que c'est plutôt rare. On est arrivé à mesurer et à entendre clairement un bourdon en sol# de l'octave zéro sur du PVC, sauf défaut d'analyse, en tout cas le pot d'échappement cosmique était un vrai régal bien grave :coeur:

Evidemment tout bruit/son est une longueur d'onde, OUAF :mrgreen: du coup ça me paraissait logique l'octave zéro qui commence au début, mais bon ça m'empêchera pas de dormir, du moment que le jikéridou il bourdonne toujours mais n'attire pas les moustiques :hehe:

Sur ce je vais aller mesurer l'octave d'une flatulence sous cassoulet, puis demain ce sera choux de bruxelles :modo:
Avatar de l’utilisateur
Jikéridou
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 09 Juin 2016, 14:15
Localisation: Seize
Âge: 43
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar choukroute » Dim 02 Oct 2016, 14:38

Mouais, après petite recherche vite fait on dirait qu'y a effectivement plusieurs standards de numérotation des octaves. Et même pas juste 2... Ce qui les rend un peu tous inutiles au passage. Raison de plus pour s'en battre les reins !
Heure du
Avatar de l’utilisateur
choukroute
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2589
Photos: 0
Enregistré le: Dim 16 Avr 2006, 21:44
Localisation: le sol
Âge: 31
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Ahaw » Lun 03 Oct 2016, 9:08

C'est peut-être comme la numérotation de nos "siècles", non ?
De l'année zéro à 99 c'est le 1er siècle après JC alors que ce serait le siècle commençant "zéro".
Du coup nous sommes en 2016... soit "20.." et pourtant nous sommes au 21e siècle.
L'octave "zéro" serait au même titre "l'octave n°1".
Ce n'est qu'une supposition, j'en sais trop rien en fait...

De mon côté, pour bien me représenter le truc j'aimerai bien que l'un d'entre vous (fins connaisseurs) me donne l'équivalent de la numérotation des octaves par rapport au clavier d'un piano.
Modifié en dernier par Ahaw le Lun 03 Oct 2016, 9:09, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ahaw
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2791
Photos: 3
Enregistré le: Ven 22 Déc 2006, 10:45
Localisation: Périgord
Âge: 42
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar David » Lun 03 Oct 2016, 14:14

Tessiture_instrument.pdf
(42.33 Kio) Téléchargé 134 fois
J'ai trouvé ça sur wikipédia pour eclaircir la chose
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tessiture
Les octaves sont différenciées par numérotation. La convention française donne le numéro 3 au la de 440 Hz, noté la3. Dans ce système, le la de 220 Hz est noté la2. Le changement d'octave se fait à partir du do supérieur ; ainsi on passe du si2 au do3.

Cette numérotation diffère selon les pays. Aux États-unis, le la3 est noté A4 (une unité de plus). Ce standard est utilisé dans les logiciels d'édition et composition musicales les plus répandus. L'Allemagne et l'Angleterre possèdent également un système de numérotation qui leur est propre (cf schéma ci-dessous)note 2.

Dans le système français, au-dessous de l'octave 1 se trouve l'octave -1. Le do−2 correspond à la note la plus grave du Bösendorfer 290. Dans le système américain, la première octave commence à 0.

Correspondances des différents systèmes de notation
Octaves notation.png


Il y a bien plusieurs façons de numéroter. Pour se comprendre il suffit de savoir de quel système on parle.
Si on écrit le nom des notes à la française do, ré ... alors on est dans le système français.
J'ai repris le tableau en ajoutant le didgeridoo, tout en bas (dans le document joint)
Modifié en dernier par David le Lun 03 Oct 2016, 16:08, modifié 3 fois.
KROMM BOUD Le didgeridoo courbé en forme de saxophone pour jouer debout
KORN BASS Le didgeridoo chromatique à coulisse
http://www.kanarchoad.com
Avatar de l’utilisateur
David
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 783
Enregistré le: Ven 25 Juil 2003, 9:49
Localisation: Kreiz Breizh (22)
Âge: 46
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar David » Lun 03 Oct 2016, 15:15

le schéma de comparaison des notations
Fichiers joints
Octaves_notation.png
Octaves_notation.png (52.44 Kio) Vu 1508 fois
KROMM BOUD Le didgeridoo courbé en forme de saxophone pour jouer debout
KORN BASS Le didgeridoo chromatique à coulisse
http://www.kanarchoad.com
Avatar de l’utilisateur
David
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 783
Enregistré le: Ven 25 Juil 2003, 9:49
Localisation: Kreiz Breizh (22)
Âge: 46
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar urbanshaman666 » Lun 03 Oct 2016, 23:39

Waaaahh... cette conversation est totalement planante: carrément surréaliste pour un néophyte comme moi en matière de solfège, théorie de la musique et autre "mécanique des fluides acoustiques", mais passionnante pour l'amoureux du didge et le curieux de tout que je suis aussi ! Il y a même des petits passages pimentés à la bataille d'égo, mais tout en restant bien polis alors c'est très rigolo! Sincèrement, j'ai trippé ::d
En plus je m'intéresse depuis quelques temps aux didges graves, avec l'envie de m'en faire un puisque j'adore travailler le bois et que je me mets doucement à la fabrication...
faute de temps j'en suis pour l'instant réduit à souffler dans tous les tuyaux pvc assez longs qui trainent dans mon atelier quand je prends une pause entre deux chantiers, bref rien de bien sérieux...
Jikéridoo tu viens de me faire rêver avec tes tubes géants, j'aimerai vraiment les entendre et avoir deux trois indications sur leurs mensurations! ça m'aiderait à lancer un projet de fabrication, surtout si je pouvais avoir quelques pistes et conseils en "long didge making" (ou plutôt "long didge tentative") :mrgreen:
[hors-sujet ON]
Et puis rien à voir, mais c'est quoi ton histoire de recette sur le net ? (quelle langue d'ailleurs, ça ressemble à du polonais mais ça n'en est pas je crois..?!)
[hors-sujet OFF]
Merci d'avance et j'attends vivement la suite de ce sujet !!!
Avatar de l’utilisateur
urbanshaman666
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 20
Enregistré le: Lun 26 Nov 2012, 11:37
Localisation: Boffres 07440
Âge: 38
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Jikéridou » Ven 14 Oct 2016, 12:59

Haha

Les légos <3

Bonne écoute, je suis en pleine période de domptage de la transition bourdon hoot, c'est loin d'être une compo, juste une démo, enregistrée avec le H2, et sur ce didge il semblerait que le bourdon soit en Ré octave 1 dans la notation des ricains ^^

Jikéridou grave test micro.mp3
(4.68 Mio) Téléchargé 142 fois


@ Urbanshaman, le principe est exactement le même que pour les didgeridoos plus courts, l'article de Gauthier sur les caractéristiques intimes de nos amis (en fonction de l'ouverture de la colonne d'air) me paraît très approprié pour décrire ce qu'il se passe sur les tubes très longs en termes de dynamiques et de sons

Edition: le lien pour l'article de Gauthier : https://www.francedidgeridoo.com/criteres-essentiels-pour-comprendre-psychologie-votr-t18686.html (moi aussi j'ai un problème pour lire l'article de Gauthier, je dois le consulter sans être connecté au forum car "pas les droits sinon")
Modifié en dernier par Jikéridou le Sam 15 Oct 2016, 12:43, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jikéridou
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 09 Juin 2016, 14:15
Localisation: Seize
Âge: 43
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar urbanshaman666 » Sam 15 Oct 2016, 0:02

@Jikeridou Intéressante écoute ; c'est le type de bourdon que je cherche en ce moment. Merci pour le lien mais il semble que je ne sois "pas autorisé à lire ce forum" quand je clique dessus... dommage, alors si qq'un sait pourquoi... j'aimerais bien pouvoir le lire quand même !!
je cherche aussi un petit logiciel qui ferait écouter le son correspondant à une fréquence donnée, afin de rechercher la note en octave 0 ou 1 qui me parle le plus, afin d'avoir un point de départ de conception pour une future colonne d'air, alors si vous avez des tuyaux les musi-physiciens je suis preneur :super: Merci!
Avatar de l’utilisateur
urbanshaman666
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 20
Enregistré le: Lun 26 Nov 2012, 11:37
Localisation: Boffres 07440
Âge: 38
Genre: Homme

Re: La physique du didgeridoo

Messagepar Jikéridou » Dim 23 Oct 2016, 19:37

Yep, ben faudrait préciser un peu plus ce que tu aimes dans un didge car tes goûts rentrent en ligne pour imaginer ta colonne (cf au MP) ;)

Cet aprèm je suis allé faire un tour sur Didgmo et je me suis amusé à rentrer les dernières colonnes faites sur du 3m à 3.60m, et il se trouve que je tombe pile poil sur les bourdons et premiers hoots, le reste je ne sais pas, je n'ai pas relevé, je voulais juste modérer un peu mes propos sur Didgmo qui n'aime pas les colonnes tordues ou farfelues et préciser qu'en lissant les côtes (assimiler un ensemble de portions évolutives à la forme "globale" la plus proche) pour les associer à du cylindrique ou du conique le logiciel donnait une image assez fiable :ange:
Modifié en dernier par Jikéridou le Dim 23 Oct 2016, 19:43, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jikéridou
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 8
Enregistré le: Jeu 09 Juin 2016, 14:15
Localisation: Seize
Âge: 43
Genre: Homme

Précédente

Retourner vers Brico-didge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités