Le Hang, mon plus gros fantasme !

Toutes les infos sur tous les instruments du monde...sauf le didgeridoo, bien sur.

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar yovo59 » Jeu 07 Oct 2010, 8:15

hello le forum arrêtez de fantasmer sur le hang ,
les artisans panart ont un comportement limite sectaire.
délire sur la vente ils ne veulent pas une commercialisation au dépens d'eux-mêmes.
Interdiction de revendre son hang , si quelqu'un achète un hang d'occas Panart, ils refusent de le réaccorder . On voit bien la mentalité a se prennent pour des juges. J'ai été choqué par le fait de devoir faire un pèlerinage chez eux, devoir se soumettre à leur jugement (pour qui se prennent-ils ?) et en plus devoir payer une somme abusée pour ce que c'est!!!!!!
vive les copies.
il y a d'autre instruments que le hang , et heureusement car, pour acheter un hang bonjour ! il demande une lettre de motivation c'est fou non?
je suis percussionniste j'ai plus de 300 instruments de musique, du tambour traditionnel a l'instrument spirituel et religieux, j'ai même des instrument en os humain,
mais jamais,jamais un tel cinema pour acheter un instrument de musique .
j'ai eu mon hang 1er génération il y a 6 ans dans une boutique d'instrument du monde a Lyon "le dernier hang vendu en France" au prix de 545 euros neuf bien sur
quand j'ai voulu en acheter un autre la gros problème impossible de les contacter c'est grave il y a le spacedrum très bien pas mieux que le hang mais très très bien
je sais pas si je peux poster le lien et j'ai pas envie de faire de la pub gratis :langue3:
je poste quand meme le lin
http://spacedrum.fr/
Avatar de l’utilisateur
yovo59
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 7
Photos: 0
Enregistré le: Mer 06 Oct 2010, 8:32
Genre: Non spécifié

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar kurungai » Jeu 07 Oct 2010, 9:07

Bonjour,

VOici une alternative au hang le HandPan, une nouvelle création née de la passion de trois hommes. Entièrement réalisé à la main. Ce qui demande le plus de temps est l'accordage par martellement. Chaque coup de marteau change toutes les notes et aura une influence sur la qualité final de l'instrument. Il faut donc du temps, de la patience, de la précision et du savoir faire. La production actuelle n'est que de 6 instruments par mois. Voici la clé du succès de cet instrument mais aussi la définition du prix.

Image

DIspo ici:
http://www.didgeridoo-passion.com/hand-drum/hand-pan-drum.html
Image Image
Avatar de l’utilisateur
kurungai
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
Le tchatcheur fou||La tchatcheuse folle
 
Messages: 1226
Photos: 5
Enregistré le: Mar 26 Avr 2005, 12:34
Localisation: colmar
Âge: 35
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar Waneche » Ven 08 Oct 2010, 21:36

Yovo59 : +1
Copier/coller d'un autre post :
Mouais ...
Je pense qu'avec un peu de patience, vu la demande, des instruments équivalents en qualité et en sonorité vont faire (sont en train de faire) leur apparition, et les prix vont redevenir raisonnables. Après tout, ce n'est qu'un bout de taule et beaucoup de coups de marteau dans les mains d'un habile artisan... L'avion dans ces début était un rêve inaccessible pour la majorité, aujourd'hui, combien en fabriquent et combien le prennent comme un vulgaire bus. Les Gurus de chez Panart on montré le chemin, y'a plus qu'à ... Je crois que dans 5 ans ce ne sera pas plus difficile à se procurer qu'une gratte, si tant est que ce ne soit pas qu'un phénomène de mode, et les arnaques ne font pas illusion bien longtemps.
Pour acheter un Hang, le voir, le toucher, l'essayer, mais surtout pas sur internet en deux cicks, quelque soit le prix...

Et merci à Kurungai de concrétiser cela, ca restera + ou - long au niveau du délai mais au moins seul le public sera juge de la performance de l'artiste joueur et chacun aura sa chance pour s'y essayer, pas besoin de penser comme le crafter pour avoir le privilège de s'exprimer ou de tripper avec. Ca a un nom ca au fait... Panart patended player ?

It takes a weak heart to judge one another... (Groundation)
Amour, tu es douceur.

:didgeridoo:
:icon_soleil:
Avatar de l’utilisateur
Waneche
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 668
Enregistré le: Mar 12 Juin 2007, 11:11
Localisation: Malleval en Vercors
Âge: 50
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar jockos » Lun 11 Oct 2010, 21:41

"comportement limite sectaire" ou "les gurus de chez PANArt"... tous ces mots/maux pour finalement dire que c'est pas bien de juger les autres... passons...

Beaucoup expriment leurs frustrations de n'avoir pu obtenir l'objet de leurs rêves sous la forme d'une haine ou de mots rageurs, mon message s'adresse alors aux explorateurs qui passent ici prendre des infos sur ces créations musicales de la famille des Hang Hang et autres hand pan :
jouer d'une de ces créations, que ce soit un Hang une autre création (ne parlons pas de copies, c'est bien trop réducteurs pour les artisans/artistes concernés) c'est heureusement faire partie d'une sorte de "famille" dans laquelle cette haine n'a aucune place.

Voici la liste des créations que l'on peut regrouper dans une famille :
- Les 3 générations de Hang Hang de Panart (CH)
- Le Caisa de Bill Brown (DE)
- Le Halo de PantheonStell (US)
- Le Bell de BEllArt (ES)
- Le SpaceDrum de Djoliba (FR)
- Le Hand Pan de BaliSteelPan (BALI)
Ils méritent tous d'être essayés, vous en adorerez certains et en trouverez peut-être d'autres totalement injouables...
!family600.jpg
famille nombreuse
!family600.jpg (95.74 Kio) Vu 26692 fois
notre site web sur l'apprentissage de l'accordage du métal : http://www.shellopan.fr
Avatar de l’utilisateur
jockos
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
 
Messages: 109
Photos: 4
Enregistré le: Mer 13 Fév 2008, 9:35
Localisation: Strasbourg
Âge: 42
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar fanchinthegrass » Mar 12 Oct 2010, 12:19

Pour info, BEllsart a arrété sa production, pour je pense, d'après ce qui est indiqué sur le site, faire de nouvelles recherches sur l 'instrument,

la production s''est arrétée au numéro 143, je suis le numéro 737 :gene:
Patience est Mère des vertus...

(sinon j'ai appris qu'une personne près de chez moi avez réçu un Panart hang, lettre de motiv, 3 ans d'attente, 3000 roros...)
fanchinthegrass
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
 
Messages: 149
Enregistré le: Mer 20 Mai 2009, 17:20
Âge: 39
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar yovo59 » Mar 12 Oct 2010, 18:51

jockos a écrit:"comportement limite sectaire" ou "les gurus de chez PANArt"... tous ces mots/maux pour finalement dire que c'est pas bien de juger les autres... passons...

Beaucoup expriment leurs frustrations de n'avoir pu obtenir l'objet de leurs rêves sous la forme d'une haine ou de mots rageurs, mon message s'adresse alors aux explorateurs qui passent ici prendre des infos sur ces créations musicales de la famille des Hang Hang et autres hand pan :
jouer d'une de ces créations, que ce soit un Hang une autre création (ne parlons pas de copies, c'est bien trop réducteurs pour les artisans/artistes concernés) c'est heureusement faire partie d'une sorte de "famille" dans laquelle cette haine n'a aucune place.

Voici la liste des créations que l'on peut regrouper dans une famille :
- Les 3 générations de Hang Hang de Panart (CH)
- Le Caisa de Bill Brown (DE)
- Le Halo de PantheonStell (US)
- Le Bell de BEllArt (ES)
- Le SpaceDrum de Djoliba (FR)
- Le Hand Pan de BaliSteelPan (BALI)
Ils méritent tous d'être essayés, vous en adorerez certains et en trouverez peut-être d'autres totalement injouables...
!family600.jpg



pour repondre je suis pas frustré . tu as lu le post ? j'ai plus de 300 instruments du monde , j'ai un hang depuis des années , le post est pour dire que PANART C'EST PAS LES SEUL AU MONDE
Avatar de l’utilisateur
yovo59
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 7
Photos: 0
Enregistré le: Mer 06 Oct 2010, 8:32
Genre: Non spécifié

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar yovo59 » Mar 12 Oct 2010, 19:43

lettre de panart


Le hang est né ici, à Berne, en Suisse, aux alentours de l’an 2000. Toute une série de circonstances particulières ont contribué à cet avènement. Depuis 1985 nous faisons des recherches sur les matériaux et les métaux. Nos recherches ont abouti à un alliage particulièrement intéressant pour ses caractéristiques sonores et acoustiques. Cet alliage, nous l’avons appelé Pang. Nous avons construit dès lors toute une série d’instruments avec cet alliage, inspirés d’instruments traditionnels tels que les gongs, les gamelans, les cloches, les steelpan… La construction de ces instruments nous a permis découvrir certaines lois physiques liées aux dômes sonores et aux idiophones métalliques frappés. Toutes ces étapes nous ont conduits au hang.

En 2000, nous avons été invités à la première conférence internationale sur la science et la technologie du steelpan, à Port-of-Spain à Trinidad. (ICSTS 2000). Là, nous avons présenté le fruit de nos recherches et nos instruments, dont le hang. La réaction des spécialistes trinidadiens a été unanime et claire : « ça sonne comme dans l’ancien temps ». Cette remarque nous ont confortés dans notre travail car, effectivement, nous étions à la recherche d’un alliage solide capable de produire un son chaleureux. Ce qui était le cas d’ailleurs pour les steelpan à l’origine. Le hang est donc passé inaperçu à ce moment là, sans intérêt pour les pontes de Trinidad qui disaient que le son du métal produit avec les mains ne faisait pas parie de leur culture. De retour en Suisse, nous nous sommes concentrés entièrement au développement du hang, (qui veut dire main dans notre langue). Car le jeu avec les mains s’approprie parfaitement aux qualités sonores et dynamiques de notre nouvel alliage Pang.

Presque dix ans se sont écoulés depuis. Nous arrivons à une étape cruciale dans notre parcours car une clarification, un éclaircissement par rapport à l’identité du hang s’impose : nous voulons préciser ce qu’est un hang et ce qu’il n’est pas.

Les premiers à avoir remarqué le hang ont été des percussionnistes. Ils l’ont appelé de diverses façons : l’ovni, Pantam, disco armonica, hang drum. Le hang leur apportait l’union du rythme et de la mélodie. Certain posaient l’instrument sur un stand, d’autres en jouaient plusieurs à la fois, certains encore ont tenté d’intégrer le hang dans leur orchestre. Nous avons construit toutes sortes des hanghang à la demande des musiciens: un hang qui avaient jusqu’à dix notes; une version avec deux ouvertures; un hang avec des sons plus courts, et même un hang chromatique avec des notes des deux côtés. D’autres nous ont fait part de sons aux vibrations non harmoniques et nous sollicitaient pour parfaire un équilibre entre les notes… De plus nous proposions une riche palette de gammes, issues des cultures du monde entier.

Beaucoup d’autres personnes ont été attirées par les vibrations énergétiques du hang. Ells étaient envoûtées par l’univers de cet instrument, par sa richesse harmonique. Certains lui ont attribué des vertus thérapeutiques. Des thérapeutes en tout genre, ont fait le chemin jusqu’à notre atelier. Psychologues, psychiatres, musico thérapeutes, chamans, guérisseurs, tous étaient intéressés par cet instrument, par son pouvoir vibratoire énergétique et par son usage dans leur travail.

Plusieurs milliers de personnes de partout dans le monde ont obtenu un hang construit ici, dans notre manufacture. Nous avons eu des distributeurs sur tous les continents jusqu’en 2006. Nous pouvons voir des hang sur le net, au centre ville, dans les salles de concerts, dans les églises; utilisés dans des rituels, pour des cérémonies; à la télévision, au cinéma. Nous avons reçu à peu près 200 CD d’une grande diversité. Beaucoup jouent dans l’anonymat de leur foyer, dans la nature, avec leurs amis.

Or, nous produisons des sons forts dans notre atelier avec le marteau, cela nous permet d’avoir une vision profonde de la nature du hang. Nous avons naturellement commencé par vendre les hanghang dans les magasins de musique. Lorsque la liste de commande a commencé à s’allonger indéfiniment, nous avons senti une énorme pression qui a fini par faire diminuer notre force intérieure. Les demandes qui nous arrivaient étaient difficiles à satisfaire et certaines gammes ne pouvaient pas s’intégrer dans l’univers harmonique du hang. Nous nous sommes sentis en danger, le danger de perdre l’équilibre intérieur, le notre et celui du hang. Le danger de perdre de vue l’unité de cet univers vibratoire, énergétique et harmonique du hang. Nous nous sommes interrogés et remis en question, nous avons ouvert un nouveau chapitre. Nos amis les scientifiques ont été en mesure de mettre en lumière la nature du hang en tant que corps holistique. Nous avons réalisé qu’un travail fascinant nous attends : former un tout avec le cosmos. Le hang n’est pas un instrument de musique pour le monde normalisé mais bel et bien un univers sonore à part entière et à lui seul.

Les premiers hanghang avaient un timbre très brillant et une tessiture plus aigue. En 2006, nous l’avons rendu plus chaud, plus organique et plus ergonomique. Nous avons prêté de plus en plus d’attention au rôle de la main, à ce qu’implique le jeu sur cette membrane (le hang), comment tout cela affecte notre corps, notre âme et notre esprit. Nous avons également affiné notre connaissance de notre alliage Pang. Cela nous a permis de mieux maîtriser les tensions dans ce matériel. La distribution équilibrée des forces dans le four a amené à une amélioration de la qualité sonore. Le cercle tonal autour du dôme central a été réduit pour permettre un meilleur équilibre harmonique. Une relation plus appropriée a été établie entre le chœur et la coupole. Lorsque l’instrument est placé sur les genoux, un lien s’établit entre les deux parties de l’instrument et la personne qui le joue.

Le Hang intégral a été crée au printemps 2008. Il nous semble évident qu’il ne s’agit plus d’un système composé de notes individuelles mais de voix qui se combinent de manière harmonique, créant ainsi un système unique et dynamique. Le chant des harmoniques est comme un chant choral dans une cathédrale. Nous sommes entrés dans une réalité multidimensionnelle qui a un potentiel immense. Certains parlent d’une danse intuitive, d’une improvisation, d’un état hypnotique… mais qui sait ce que c’est.

Aujourd’hui, automne 2009, le libre hang intégral est sur nos genoux. Il est accordé à l’oreille sans utilisation des moyens techniques habituels. Notre confiance en notre résonance intérieure nous permet de vibrer avec le hang. Le résultat est un instrument encore plus sensible, avec une richesse harmonique jamais égalée. Nous construisons ces hang pour des personnes qui désirent trouver leur paix intérieur et contribuer à un équilibre mondial. Notre travail n’est pas axé sur les normes musicales, ni sur l’étude ou la pratique que la musique demande. Le jeu du hang peut mener à une forme de liberté, une conversation intime, il ne peut exister ni côtoyer la contrainte et le stress. Les personnes conscientes de ce phénomène seront renforcées par ce hang. Un usage irréfléchi de ce hang peut affaiblir l’être. Nous, constructeurs de hang, et vous, potentiels possesseurs de ces hang, devons être très conscients de cela. Par le passé, nous avons dû, par la force des choses, accepter que nos instruments soient utilisés de manière contraire à notre éthique. L’appellation « hang drum » en est un exemple terrible. Elle a déclenché des vagues de malentendus, des dégâts sur les instruments, mais également des troubles émotionnels, voire psychiques. Avec ce nouveau modèle, le libre hang intégral, nous voulons absolument éviter cette situation et nous voulons porter une attention toute particulière à l’usage de ces instruments ainsi qu’à leurs utilisateurs.

Meilleures salutations.
Avatar de l’utilisateur
yovo59
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 7
Photos: 0
Enregistré le: Mer 06 Oct 2010, 8:32
Genre: Non spécifié

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar jockos » Mar 12 Oct 2010, 22:35

Merci pour avoir publié ce courrier... j'ai bien lu ton message, je réagissais juste à la sècheresse des mots "gourou" et "sectaire" vu dans dans les précedents messages... Pour la remarque sur les "frustrés", c'est bien plus général et je le soulève car l'on croise trop souvent des avis assez négatifs des personnes n'ayant pu en obtenir un. En déformant les propos de PANArt, cela donne une image un peu faussée du monde des Hand Pan.
Je ne me permettais pas de juger si c'était la motivation de vos messages et bien entendu c'est une bonne chose qu'il y ait des nouvelles créations !
Avatar de l’utilisateur
jockos
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
 
Messages: 109
Photos: 4
Enregistré le: Mer 13 Fév 2008, 9:35
Localisation: Strasbourg
Âge: 42
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar Dr didge » Jeu 14 Oct 2010, 7:36

Merci pour ces précision yovo :)
Avatar de l’utilisateur
Dr didge
Le moulin à paroles
Le moulin à paroles
 
Messages: 4474
Photos: 1
Enregistré le: Mar 24 Jan 2006, 18:08
Localisation: Alsace /Pontault combault 77
Âge: 48
Genre: Homme

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar Mattthhhooouuu » Ven 05 Sep 2014, 13:38

Bonjour,

Je cherche des cours de hang à Paris.

Des pistes?

Merci beaucoup!

Mathilde
Mattthhhooouuu
Le timide||La timide
Le timide||La timide
 
Messages: 1
Enregistré le: Ven 05 Sep 2014, 13:31
Genre: Non spécifié

Re: Le Hang, mon plus gros fantasme !

Messagepar puppet » Ven 05 Sep 2014, 19:47

Il y a Klaïm sur panam.
Avatar de l’utilisateur
puppet
Le ptit bavard||La ptite bavarde
Le ptit bavard||La ptite bavarde
 
Messages: 82
Enregistré le: Jeu 21 Déc 2006, 2:13
Âge: 45
Genre: Homme

Précédente

Retourner vers Instruments du monde

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron