guimbarde et wallonie

Toutes les bonnes adresses sur la guimbarde

guimbarde et wallonie

Messagepar aazer » Lun 13 Avr 2009, 11:34

bon ben voila, ça manquait de cours d'histoire par ici :happy1:
Fichiers joints
59_pdfsam_ag129web.pdf
(120.11 Kio) Téléchargé 173 fois
aazer
 

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar Vince » Jeu 16 Avr 2009, 16:00

Intéressant à savoir, merci pour l'article !
Bon souffle à tous !
Avatar de l’utilisateur
Vince
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 1751
Photos: 2
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2003, 10:38
Localisation: 17 - La Rochelle
Âge: 42
Genre: Homme

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar francedidgeridoo » Jeu 16 Avr 2009, 17:30

Merci ;)
Campagne de lutte anti-sms : (message de la Fédération Française contre le langage SMS)

Image

Et hop le didge... :icon_vert:
Avatar de l’utilisateur
francedidgeridoo
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 8901
Photos: 16
Enregistré le: Ven 21 Fév 2003, 11:37
Localisation: Var
Âge: 50
Genre: Homme

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar Shipibo » Jeu 16 Avr 2009, 22:03

Bonne idée Aazer, sa manquait effectivement.
J'en profite pour apporter tout ce que j'ai pu dénicher, car je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de documents sur la guimbarde. Ayant fait un peu d'anthropologie je me suis mis à chercher de ce côté ci et c'est plutôt porteur :

- La guimbarde chez les Hutsuls : investigations ethnomusicologiques sur la drymba dans les Carpates ukrainiennes
- G. Dournon-Taurelle & J. Wright, Les Guimbardes du Musée de l'Homme (extrait)
- "A la recherche des origines de la guimbarde", par Michael Wright (traduit par notre cher samC)

Et pour les russophones, et les autres :
- Varganautica (docu fait maison de présentation de la guimbarde, avec une belle BO juste en passant)
- http://www.khomus.ru (site russe sur la guimbarde, beaucoup de sons, de doc, etc. --- Anglais/Russe)
Modifié en dernier par Shipibo le Jeu 16 Avr 2009, 22:04, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Shipibo
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
Le causeur confirmé||La causeuse confirmée
 
Messages: 161
Enregistré le: Ven 08 Juin 2007, 11:59
Localisation: Lyon
Genre: Homme

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar mathesna » Jeu 08 Oct 2009, 23:17

J'ai eu ouïe aussi d'un gars qui a depuis quelques années fait une thèse sur les origines de la guimbarde en europe... ça donne envie de le lire mais cette thèse n'est pas encore traduite en anglais je crois......

Jew’s Harps in European Archaeology
(Doktoravhandling, Universitetet i Oslo, 2004)

English summary:
The thesis is a contribution to the research area music archaeology, which lies in the intersection between musicology and archaeology. A catalogue with records of more than 800 individual jew's harps from archaeological contexts form the material basis of the thesis. The objects are collected from various museums and archaeological institutions in Europe.The United Kingdom (173 specimens), Switzerland (137) and Sweden (118) account for the largest numbers of jew's harps found in the earth, followed by the Netherlands, Germany and France. The material dates to the late medieval and post-medieval period. Some vague sources from various European countries suggest that the Romans, Saxons and Vikings knew the instrument. This thesis concludes, however, that the oldest specimens found in datable contexts are from around 1200 AD.In the 14th and 15th centuries the instrument became very popular, with a very wide geographical distribution. The manufacture had the character of mass production. The popularity was accompanied by a variety of forms. An important part of the thesis focuses on technology and typology, seeking to find some order behind the morphological diversity. Among the results, the analyses demonstrates that there was a typological development from jew's harps with small bows and long arms towards instruments with large open bows and short arms.Various iconographical and written sources suggest that the jew's harp predominated in the lower social strata. Depictions of the instrument from the 15th century and later show that its place was among travelling pedlars, minstrels and jugglers, as well as fools and beggars. It is not included among the instruments of professional minstrels.As many as 275 specimens, or one third of the material, were found in castles. It is very likely that these instruments belonged to soldiers, who played the jew's harp in their spare time. Since this was the great period for mercenaries in Europe, the soldiers probably had the instruments with them on their postings. Characteristically, the Italian name of the instrument is Scacciapensieri, meaning the dispeller of thoughts or worries.
Avatar de l’utilisateur
mathesna
La langue bien déliée
La langue bien déliée
 
Messages: 326
Enregistré le: Mer 29 Mar 2006, 1:00
Localisation: Paris
Âge: 36
Genre: Homme

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar Vince » Mer 14 Oct 2009, 16:33

mathesna a écrit:J'ai eu ouïe aussi d'un gars qui a depuis quelques années fait une thèse sur les origines de la guimbarde en europe... ça donne envie de le lire mais cette thèse n'est pas encore traduite en anglais je crois......

Jew’s Harps in European Archaeology
(Doktoravhandling, Universitetet i Oslo, 2004)

English summary:
The thesis is a contribution to the research area music archaeology, which lies in the intersection between musicology and archaeology. A catalogue with records of more than 800 individual jew's harps from archaeological contexts form the material basis of the thesis. The objects are collected from various museums and archaeological institutions in Europe.The United Kingdom (173 specimens), Switzerland (137) and Sweden (118) account for the largest numbers of jew's harps found in the earth, followed by the Netherlands, Germany and France. The material dates to the late medieval and post-medieval period. Some vague sources from various European countries suggest that the Romans, Saxons and Vikings knew the instrument. This thesis concludes, however, that the oldest specimens found in datable contexts are from around 1200 AD.In the 14th and 15th centuries the instrument became very popular, with a very wide geographical distribution. The manufacture had the character of mass production. The popularity was accompanied by a variety of forms. An important part of the thesis focuses on technology and typology, seeking to find some order behind the morphological diversity. Among the results, the analyses demonstrates that there was a typological development from jew's harps with small bows and long arms towards instruments with large open bows and short arms.Various iconographical and written sources suggest that the jew's harp predominated in the lower social strata. Depictions of the instrument from the 15th century and later show that its place was among travelling pedlars, minstrels and jugglers, as well as fools and beggars. It is not included among the instruments of professional minstrels.As many as 275 specimens, or one third of the material, were found in castles. It is very likely that these instruments belonged to soldiers, who played the jew's harp in their spare time. Since this was the great period for mercenaries in Europe, the soldiers probably had the instruments with them on their postings. Characteristically, the Italian name of the instrument is Scacciapensieri, meaning the dispeller of thoughts or worries.

Je me suis attelé à la traduction de ce résumé, voilà ce que çà donne (si des anglophones avertis veulent me corriger, je suis preneur). J'ai procédé à un découpage en paragraphe pour une meilleure lisibilité.

Les guimbardes dans l’archéologie européenne
(Thèse de doctorat, Université d’Oslo, 2004)


Résumé en français :

La thèse est une contribution à la recherche autour de la musique en archéologie, qui se situe à l’intersection entre la musicologie et l’archéologie.

Un catalogue avec des enregistrements de plus de 800 guimbardes issues d’un contexte archéologique forme la base de la thèse. Les objets proviennent de divers musées et institutions archéologique d’Europe. Le Royaume-Uni (173 spécimens), la Suisse (137), et la Suède (118) comptent parmi les endroits ou l’on a trouvé le plus de guimbardes dans le monde, suivis par les Pays-Bas, l’Allemagne et la France.

Le matériel date de la fin du moyen-âge et de la période post moyen-âge. Quelques vagues sources issues de différents pays européens suggèrent que les Romains, Saxons et Vikings connaissaient l’instrument. Cette thèse conclue, cependant, que les plus vieux spécimens trouvés ont une datation d’environ 1200 ans avant le déluge.

Aux 14è et 15è siècles, l’instrument était devenu très populaire, avec une vaste distribution géographique. La manufacture avait les caractéristiques d’une production de masse. La popularité était accompagnée d’une variété de formes. Une part importante de la thèse se concentre sur la technologie et la typologie, cherchant à trouver un ordre derrière la diversité morphologique. Parmi les résultats, les analyses démontrent qu’il y eu un développement typologique depuis les guimbardes avec de petits arcs et longs bras vers des instruments à arcs largement ouverts et bras courts.
Différents sources iconographiques et écrites suggèrent que la guimbarde prédominait dans les couches sociales inférieures. Des descriptions de l’instrument à partir du 15è siècle montrent que sa place était parmi les colporteurs itinérants, ménestrels et jongleurs, aussi bien les bouffons que les mendiants. Elle ne fait pas partie des instruments des ménestrels professionnels.

Jusqu’à 275 spécimens, soit environ un tiers du matériel, furent trouvés dans des châteaux. Il est très vraisemblable que ces instruments appartenaient à des soldats qui jouaient de la guimbarde pendant leur temps libre. Depuis qu’il y eu la grande période des mercenaires en Europe, les soldats avait probablement leurs instruments avec eux sur leur lieu d’affectation.

D’une façon caractéristique, le nom italien de l’instrument est Scacciapensieri, ce qui signifie : le chasseur de pensées ou de soucis.
Bon souffle à tous !
Avatar de l’utilisateur
Vince
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 1751
Photos: 2
Enregistré le: Sam 30 Aoû 2003, 10:38
Localisation: 17 - La Rochelle
Âge: 42
Genre: Homme

Re: guimbarde et wallonie

Messagepar bamboo » Mer 14 Oct 2009, 22:14

Yo, merci pour ces infos, coOol !
Modifié en dernier par bamboo le Mer 14 Oct 2009, 22:16, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
bamboo
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 1689
Photos: 2
Enregistré le: Jeu 13 Sep 2007, 10:25
Genre: Homme


Retourner vers Les bonnes adresses de la guimbarde

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités