Densité des différents bois

Tout sur la fabrication des sandidges (didgeridoo selon la méthode du sandwitch)

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Sam 07 Fév 2009, 18:17

Je pense que vous vous focalisez trop sur la colonne d'air.

N'oublions pas que le didgeridoo entre en vibration. C'est tout le bois qui vibre, il suffit de poser l'ongle sur le didgeridoo pendant qu'on joue pour le prouver.

Partant de ce fait, je ne vois pas comment on pourrais dire que l'essence de bois ne joue pas. Par exemple, plus un bois sera dense (pour une même épaisseur de parois), plus il sera répondant.

C'est sur, l'essence ne change pas la note, qui n'est régie que par la forme de la colonne d'air, mais toutes les subtilités du jeu sont faite par le choix du bois.

Si je comprend bien, ce que dit Titou, c'est que pour lui, un Stix, vitrifié sur un nombre important de couches, pourrait être fait à partir de sapin, on aurait le même résultat.
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

Publicité

Re: Densité des différents bois

Messagepar oboreal » Sam 07 Fév 2009, 19:04

De part les essais que j'ai pu faire sur quand même un grand nombre de didjs, j'en conclue que le choix du bois joue à la marge, mais joue tout de même.

Le shape de la colonne d'air influencent prioritairement la note et la jouabilité du didj. Sur ces 2 facteurs, le choix de l'essence n'a à mon sens quasiment aucun impact.

En revanche, le choix du bois influence de manière significative le timbre et la balance des fréquences.

Titou a, je pense, raison quand il dit que l'aspect de la surface intérieure du didj joue beaucoup. Effectivement, plus un didj va avoir une surface lisse, plus les réverbérations vont être importantes et moins l'amortissement sera fort. Grosso modo, plus ce sera lisse, plus le didj aura d'aigus, et donc aura un son clair et brillant.

En revanche, il y a un autre facteur qui est celui de l'amortissement de la vibration par la structure et la densité du bois. En effet, un bois dur et rigide, ne va que très peu absorber de vibration, et rendre le maximum d'énergie au niveau du pavillon. Au contraire, un bois peu dense va avoir tendance à absorber de la vibration et de l'énergie.

Sachant que toutes les fréquences ne sont pas absorbées de la même manière par chaque bois, le bois va jouer le rôle d'un équaliseur. C'est ainsi par exemple, qu'on ne retrouvera une brillance maximale dans les harmoniques que sur des bois très durs comme l'euca, le merisier ou le buis. A l'inverse, des didjs en bois plus tendres, auront tendance à avoir des aigus plus doux, et un son plus chaleureux.

De part les tests que j'ai pu faire, j'ai d'ailleurs pu constater comme Alex que certains matériaux avaient vraiment une signature sonore marquée. Par exemple, les didjs en fibre de verre ou en agave, sont immédiatement reconnaissables, avec un timbre très particulier du à leur faible densité. Les eucas termités fortement vernis ont également une couleur sonore très particulière, avec une sorte de tintement dans les aigus (comme une clochette), qu'on ne retrouve que sur d'autres didjs faits en bois très denses comme le buis par exemple. (on ne retrouve pas cette caractéristique sur des didjs même très fortement vernis faits en bois plus tendres).

Celà dit, il est vrai que l'essence de bois ne joue qu'à la marge, et que 95 % de la qualité d'un didj réside dans le travail de la colonne d'air. Simplement, comme le souligne Alex, ce sont les 5 % restants qui vont faire la différence entre un bon didj et un didj d'exception.

(Pour avoir eu l'occase de comparer des clarinettes custom Yamaha, l'une en ébène et l'autre en ébène reconstitué, je peux attester qu'avec le même bec et la même hanche, ainsi qu'une colonne d'air identique, le timbre sonore est là aussi très différent...) :6:

Maintenant, tout ceci n'est que mon avis, forgé à force de nombreux essais et de discussions avec d'autres joueurs/crafters, et effectivement, la seule manière de trancher définitivement serait de fabriquer plusieurs didjs identiques, à la commande numérique, mais dans des essences différentes, de les vernir de la même manière et d'observer les différences de son... Mais bon pas évident à faire ça... :6:
Avatar de l’utilisateur
oboreal
Modérateur||Modératrice
Modérateur||Modératrice
 
Messages: 3332
Photos: 5
Enregistré le: Sam 22 Mar 2003, 11:08
Localisation: Grenoble
Âge: 34
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar bousyfl » Sam 07 Fév 2009, 20:01

qui est outillé pour faire cette expérience :?:
le didg est pour moi une source de vibrations internes, externes, intenses : voix royale de la communication musicale:!:
Avatar de l’utilisateur
bousyfl
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 2493
Enregistré le: Mar 07 Aoû 2007, 10:08
Localisation: belfort
Âge: 55
Genre: Non spécifié

Re: Densité des différents bois

Messagepar David » Sam 07 Fév 2009, 22:36

J'arrive à faire éxactement deux fois (ou plus) le même didg au niveau de la perce, mais le résultat sonore n'est pas le même selon le bois.
L'année dernière, j'avais une branche d'if avec je voulais faire un bon didg, comme je ne voulais pas me planter je l'ai dabord fait dans une branche de frène ayant des dimensions similaires. Le résultat m'a plus, du coup j'ai refait le même avec ma branche d'if : le deux didg étaient identiques aux niveaux de la note et des harmoniques mais la qualité du son était netement supèrieur pour l'if : son plus clair et jeu plus dynamique, par contre le frene avait une meilleur spatialisation du son.

Il n'est arrivé aussi de constater que plus un bois est tendre et plus sa note fondamentale est grave. Pour une même perce il peut y avoir 1/4 voir 1/2 ton d'écart entre un bois dur et un bois tendre. Par contre ça a beaucoup moins d'influence sur les harmoniques.

Pour l'état de surface, en effet plus c'est lisse plus le son est clair.
Et c'est d'ailleurs en partie pour cette raison que je ne vernis pas l'interieur de mes didg (il y aussi d'autres raisons) : pour avoir un son qui corresponde pleinement au grain du bois. Je trouve le vernissage ça coupe ce lien.

David
KROMM BOUD Le didgeridoo courbé en forme de saxophone pour jouer debout
KORN BASS Le didgeridoo chromatique à coulisse
http://www.kanarchoad.com
Avatar de l’utilisateur
David
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 783
Enregistré le: Ven 25 Juil 2003, 9:49
Localisation: Kreiz Breizh (22)
Âge: 46
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar Titou » Dim 08 Fév 2009, 9:47

Ça devient vraiment intéressant tout ça, les positions deviennent moins tranchée, on commence à entrer dans le détail de la chose...
Yoann, c'est tout à fait ça, pour moi, dans un didge verni, ce qu'on entend c'est le verni.

Sinon, j'ai commencé une recherche biblio sur internet et c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose, je postrais les liens quand ça sera un peu plus complet.
Avatar de l’utilisateur
Titou
La pipelette infernale
La pipelette infernale
 
Messages: 3196
Photos: 5
Enregistré le: Lun 21 Juil 2003, 20:15
Localisation: près d'Orléans
Âge: 59
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar alex-didge » Dim 08 Fév 2009, 13:18

d accord avec toi david sur la clarté du son suivant l essence de bois, tout comme sur la note qui peut etre plus basse sur un bois plus tendre (vérifié maintes et maintes fois dans mon atelier) , et globalement d accord aussi que le vernissage coupe en partie le lien au niveau du grain du bois (donc pour résumer l état de surface), mais néanmoins, la couleur sonore même du bois , liée directement a la consistance de la matière reste , vernis ou pas.

ce qui s explique entre autre par ce que yoann disait : quand on joue, c est tout le didge qui vibre, donc dire que la matière n as aucune importance, c est se mettre du persil dans les oreilles et des fourchettes dans les yeux, a partir du moment ou ca vibre, ca a une influence et dans la vibrations et la propagation de la vibration, et donc par conséquence dans le rendu sonore (et la jouabilitée et le ressentit du didge).

donc voila selon moi, négliger le choix du bois, c est donner une vision bien simpliste de la chose..... (car au final , tout, absolument tout a une influence, a partir du moment ou l on choisit d y faire vraiment attention)

Alex.
Avatar de l’utilisateur
alex-didge
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 643
Photos: 3
Enregistré le: Ven 08 Avr 2005, 8:41
Localisation: Lille
Âge: 46
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Dim 08 Fév 2009, 14:48

Je vois ce que tu veux dire, Titou, cependant, je pense que tu es trop radical dans ce jugement.

Je serais d'accord avec toi (et encore...) si l'épaisseur de vernis constitue plus de la moitié de l'épaisseur de la paroi, en ce cas, les propriétés physiques du vernis l'emporteraient sur celles du bois (quoique j'n'en suis pas sur, ce n'est qu'une hypothèse sans fondement).

Cependant, tu oublie que le son n'est pas fait de particules, mais est une onde, ce qui veut dire qu'elle traverse la matière, en subissant des transformation (suivant le phénomène de réflèxion et de réfraction).

Dans un didgeridoo vitrifié de simplement quelques couches (et je pense qu'on peut aller jusqu'à au moins 5, si elles sont fines), une partie des ondes sonores vont être réfléchies et l'autre réfractées par le vernis, mais il n'y a pas réflexion totale.

Donc une partie de ces ondes sera conduite tout de même par le bois.

Si on continue, les matières ont des propriétés sonores différentes. Si nous prenons simplement la caractéristique de la fondamentale (la fréquence propre du bois... et non de la colonne d'air. Pour un exemple à ceux que ça ne parlerait pas, les voitures sont faites avec des matériaux qui ont une fondamentale très basse, pour empêcher qu'avec les vibrations du moteur, la voiture n'entre en résonnance, ce qui lui ferai rapidement faire des bons sur la route), nous savons que tous les bois n'ont pas la même fondamentale, et que celà dépend en partie de la densité, de la forme, et du dessin des fibres.

Je ne dis pas que tout est régie par l'essence de bois qu'on choisit, car je suis d'accord avec le fait que si on vitrifie beaucoup un bois mauvais on peut obtenir un didgeridoo potable, mais dans ce cas, il faut que les caractéristiques du vernis l'emportent sur celles du bois, donc il faut beaucoup de couches. De plus, l'aspect de la colonne d'air (lisse ou rugueux) joue aussi.

Prenons autrement l'exemple des agaves, ils sont très tendres et très peu denses. On les vitrifie ou les epoxie, et souvent beaucoup, mais ils sont jouables même quand ils font 3m de long, alors que si tu essaye de jouer sur un didgeridoo en euca de 3m de long (pour une même épaisseur de paroi), tu risque de te faire mal aux poumons tellement il faudra de la force dans le souffle pour faire entrer l'air en vibration. Ca vient du fait que les parois sont tendres et donc vibrent beaucoup sur un agave.

Pour moi, le choix de l'essence de bois fait partie d'un tout qu'il faut pouvoir connaitre pour pouvoir choisir le son de son didgeridoo.
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar ninogurr » Dim 08 Fév 2009, 15:07

yoann a écrit: les propriétés physiques du vernis l'emporteraient sur celles du bois (quoique j'n'en suis pas sur, ce n'est qu'une hypothèse sans fondement).

le son n'est pas fait de particules, mais est une onde, ce qui veut dire qu'elle traverse la matière, en subissant des transformation (suivant le phénomène de réflèxion et de réfraction).

Dans un didgeridoo vitrifié de simplement quelques couches (et je pense qu'on peut aller jusqu'à au moins 5, si elles sont fines), une partie des ondes sonores vont être réfléchies et l'autre réfractées par le vernis, mais il n'y a pas réflexion totale.

Donc une partie de ces ondes sera conduite tout de même par le bois.

Pour moi, le choix de l'essence de bois fait partie d'un tout qu'il faut pouvoir connaitre pour pouvoir choisir le son de son didgeridoo.



Pas pour polémiquer, mais je pense utile de préciser avant de quitter ce post deux ou trois choses:

1) sur quels critères, scientifiquement parlant, se baser pour mesurer la "zone seuil" où les propriétées physiques (euh de quoi on parle là???) du vernis l'emporteraient???

2) une onde ne traverse pas la matière, elle se propage de proche en proche, en mettant dans un état d'excitation un atome qui oscille et fait passer son "plaisir" à son proche voisin... Et c'est justement cette propagation qui rend non seulement l'essence du bois et la nature de la fibre mais aussi la colonne d'air intéressantes dans le problème du tuyau qui vibre pask on souffle. ki fé koi??? le son vient -il de la colonne d'air? ou bien du didg'? car là autant se fabriquer un moule de Stix en mousse expansée...

3) OUI, la vibration se propage dans le bois et est restituée dans la cloche, en partie car une partie de la vibe reste piégée à l'intérieur du bois, ceci étant dû à ce fameux phénomène de réfraction... Mais une grosse partie de l'onde réfractée sera à nouveau absorbée lors de la prochaine incidence non? Après je n'aborde pas les coeff de réfringence ni de densité de telle ou telle essence, les termites s'en cognent pas mal et font un bon job!

4) La colonne d'air influencerait-elle le mode vibratoire de la bête???


PS: Yoann, si je réagis sur ton post, ce n'est nullement pour t'enfoncer car mes idées rejoignent les tiennes, physiquement parlant à quelques adjectifs près... Par contre l'atelier vient souvent mettre une grosse claque dans la gueule aux théories, "la vie est un briseur de symétries", donc de matrices carrées...
ninogurr
 

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Dim 08 Fév 2009, 15:24

Je ne suis pas d'accord quand tu dis que l'onde sonore ne traverse pas la matière, lorsque tu donne la définition de l'onde sonore, justement, on se rend compte que les atomes de l'air transmettent leur vibrations à ceux du vernis, ensuite à ceux du bois... etc...

Par exemple, le son passe au travers d'un mur, d'une vitre (c'est pour ça que les voisins ne sont pas contents quand je joue dans mon appartement).

Passer au travers ne veut pas dire qu'elle ne subit pas de changements.

Pour ce qui est des critères scientifiques, je n'en ai justement pas, comme je l'ai dit, ce ne sont que des hypothèses, qui semblent logiques, et qui mériteraient d'être approuvées ou mises en faux par une étude scientifique, mais je n'ai pas pu en trouver sur le net, j'en appelle du coup à d'autres personnes sur ce forum. Nous cherchons la science du son du didgeridoo, et comme toute science l'hypothèse doit pouvoir être remise en question avant d'être démontrée.


Le son est formé par la composante de la colonne d'air et du didgeridoo (ainsi que l'appareil respiratoire du souffleur, mais bon....). Pour avoir fabriqué plusieurs didgeridoo dont j'ai affiné les parois après plusieurs mois de jeu, j'ai pu constater des différences suivant l'épaisseur des parois (ce qui est dit dans un autre post je crois sur le forum). Si la parois est trop fine, on obtient un son de moustique, un grésillement pas très agréable à entendre. Si la paroi est trop epaisse, le son est étouffé.

La colonne d'air vibre suivant la vibration du bois aussi.

EDIT: T'inquiète, je le prend très bien, au contraire, je suis content de pouvoir discuter autour d'un sujet comme celui-ci, et comparer les points de vue. Et voir où je peux être en faux, ou préciser mon idée. C'est le but d'une discussion.
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar ninogurr » Dim 08 Fév 2009, 15:33

En tant qu'amateur du juste terme, ce qui n'est qu'un label en passant, je ne peux accepter ton terme "traverser", pour ça que je préfère être lourd et parler de "propagation", car je te promets que même si dans l'immédiat ça te laisse pantois, tu pourras ainsi enrichir ta vision spatiale de la transmission de l'onde.
Promis, tu n'y perdras pas à gagner en rigueur et précision, cordialement, un pauvre idiot qui a passé trop d'années dans des labos...

Pour ce qui est de LA science, bonne quête, je préfère jouer... Il y a toujours 1 million de dollars promis à celui qui arriverait à justifier la loi des écoulements de Navier-Stocks qui permet aux avions de voler grâce à une intuition des malins de la mécanique des fluides...
ninogurr
 

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Dim 08 Fév 2009, 15:41

C'est vrai que j'ai fait le raccourcis entre "propagé au travers" et "traverse". Pour moi il n'y a pas de différence, et ce que j'en ai pu voir sur le net ou mes cours ne m'en montre pas.

Mais en y réfléchissant, la propagation est le mode de "déplacement" de l'onde (de proche en proche), alors qu'en utilisant le terme de "traverser", on peut avoir l'impression que c'est la même particule qui se déplace au travers des matériaux.

T'as raison un peu de rigueur c'est toujours utile pour se faire comprendre.

Mea culpa.
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar ninogurr » Dim 08 Fév 2009, 16:12

yoann a écrit:mes cours ne m'en montre pas.

Mais en y réfléchissant, la propagation est le mode de "déplacement" de l'onde (de proche en proche), alors qu'en utilisant le terme de "traverser", on peut avoir l'impression que c'est la même particule qui se déplace au travers des matériaux.

Mea culpa.


Yes, you're wright!

Donc une question, si tes cours te l'ont soufflé, sinon t'iras poser des colles à tes profs...

La matière n'étant pas parfaite loin de là, en termes de continuité les fonctions sont emmerdées, donc les modes vibratoires ne doivent pas être en reste?

"Que se passe t il lorsque l'onde rencontre une structure lacunaire, un "vide" (pour rendre audible la discussion pour les néophytes: la matière présente une lacune, c'est à dire un endroit où il n'y a pas d'atome, et ces lacunes sont responsables de discontinuités lors d'efforts appliqués de façon uniforme sur la structure du corps, je m'écarte un peu mais tout un chacun a déjà du entendre parler de didg' qui fissurent, nan?, et c'est justement sur ces lacunes que s'exercent les déplacements dus aus efforts lorsqu'ils dépassent ce que le bois peut accepter, et là "CRACK") dans la répartition des atomes? Le son en est il affecté?"

Là on rentre dans des détails qui sont attenants à la structure propre et à la densité du bois, mais qui à mon sens sont très fortement influencés par la nature même des fibres et de leur répartition propres à chaque espèce.

Ca suit dans le forum??? (sinon je ne vois pas d'objections à banaliser davantage ce qui pourrait être taxé d'érudimse)
ninogurr
 

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Dim 08 Fév 2009, 17:00

ninogurr a écrit:"Que se passe t il lorsque l'onde rencontre une structure lacunaire, un "vide" (pour rendre audible la discussion pour les néophytes: la matière présente une lacune, c'est à dire un endroit où il n'y a pas d'atome, et ces lacunes sont responsables de discontinuités lors d'efforts appliqués de façon uniforme sur la structure du corps, je m'écarte un peu mais tout un chacun a déjà du entendre parler de didg' qui fissurent, nan?, et c'est justement sur ces lacunes que s'exercent les déplacements dus aus efforts lorsqu'ils dépassent ce que le bois peut accepter, et là "CRACK") dans la répartition des atomes? Le son en est il affecté?"


Je ne vois pas bien ce que tu veux dire.

Toute la matière a une structure lacunaire, donc je ne vois pas la différence qu'il pourrait y avoir pour le bois. Il n'y aura pas de zone de "vide" en dehors de la composition atomique normale de la matière. Et s'il y en avait, le bois n'ayant pas poussé "sous vide", il y aura une bulle d'air, donc des atomes susceptibles de porter l'onde.

S'il y avait une lacune, l'onde s'arrêterai puisqu'elle ne peut se propager dans le vide. Mais de l'autre côté de la lacune, nous aurions tout de même une onde, car les fibres du bois transmettent la vibration non seulement de manière longitudinale, mais aussi transversales, les fibres voisines de celle où se situe la lacune transmettraient donc leur vibration à cette dernière.
Nous aurions donc une perte d'une longueur d'onde, donc un changement dans le son, mais celui-ci est si petit (car il se passe à l'échelle atomique) que je doute que notre oreille ne soit assez sensible pour l'entendre.

Si je vois bien ce que tu explique comme phénomène, les bois présentant de nombreuses lacunes seraient des bois qualifiés de poreux non ?
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

Re: Densité des différents bois

Messagepar ninogurr » Dim 08 Fév 2009, 17:18

Ben sais pô moé!
Pensais que ça pouvait jouer la réfraction à l'intérieur pour expliquer des phénomènes style delay dans un stick qui aurait poussé à une certaine saison et voué à craquer sans arrêt en France...
Après pour des études en labo je te laisse le soin!

Une lacune est-elle réellement du vide (ou bien une poche d'air, transmetteur qd même de la vibe)? A l'intérieur de la matière sous pression atmosphérique je demande quand même à voir...

Longitudinal/transversal beaucoup plus intéressant car ça vient compléter nos sottises sur les qualités intrinsèques d'une espèce, et aussi sur l'importance prédominante de la répartition des fibres.

Le chataignier pourrit bien par rapport à de l'okoumé, mais il a pourtant un bon son lui aussi?? (il semble être plus poreux c'est sûr, mais je ne saurai affirmer qu'il contient plus de lacunes, là ça me dépasse: contacte -BIP- spécialiste te donnerai adresse en MP)
ninogurr
 

Re: Densité des différents bois

Messagepar yoann » Dim 08 Fév 2009, 17:49

J'ai l'impression que les lacune dont tu parles sont en fait les différences de densité au sein du bois, qui proviennent des différences de vitesse de croissance du bois suivant les saisons.

En ce cas, les lacunes sont plus grandes lorsque la densité diminue (les lacunes étant pour moi l'écart entre les électrons et le noyau atomique, donc un vide réèl ; et la densité le nombre d'atomes pour une surface donnée).
Cependant, les atomes de bois sont tout de même liés entre eux par des liaisons covalentes (=partage d'électrons), car c'est un solide. L'onde se propagera, car il n'y a pas de vide (au sens d'absence d'atome).

Je partait du principe qu'on observait le résultat d'une unique lacune dans le bois pour dire que nous ne l'entendrions peut-être pas, mais s'il y en a suffisament, il y aura évidemment une incidence sur le son percevable par l'oreille humaine.

Si on part du principe que la densité joue un rôle sur le son du didgeridoo, alors les variations de densités joueront aussi un rôle.


[hors-sujet ON]
Autre chose, je tiens à préciser que je n'y connais absolument rien en physique du son, si ce n'est les souvenirs que j'ai de la terminale, j'ai abandonné la formation scientifique il y a 3 ans pour aller vers la sociologie, tout ce que j'avance n'est donc que des hypothèses, s'il y a des personnes capables de nous en dire plus sur la physique du son de manière plus fiable, il ya de grandes chances pour que ce que je dit soit mis en faux.
J'ai beaucoup réflechi à la physique du son à l'intérieur du didgeridoo, mais je n'ai pas réussi à trouver des informations pertinentes sur ce sujet (notamment, la question qui m'obsède depuis plusieurs mois porte sur le comportement de l'onde sonore à un étranglement de la colonne d'air).

J'espère que ce sujet va m'aider à mieux comprendre les paramètres qui jouent sur le son d'un didgeridoo
[hors-sujet OFF]
Avatar de l’utilisateur
yoann
Le polyglotte||La polyglotte
Le polyglotte||La polyglotte
 
Messages: 600
Enregistré le: Mar 26 Sep 2006, 15:12
Localisation: Bordeaux/Poitiers
Âge: 33
Genre: Homme

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sandidge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités